14 août 2021

24 heures pour mourir de Greg Iles

    Traduit de l’anglais par Thierry Arson.   Parce qu’il n’y a pas que les nouveautés qui méritent d’être lues et qu’on peut aussi faire des découvertes dans les étagères qui prennent la poussière, j’ai choisi de lire un ancien thriller de Greg Iles. L’auteur a réellement connu la renommée en France grâce à sa volumineuse trilogie parue chez Actes Sud-Actes Noirs et traduite par la talentueuse Aurélie Tronchet. Son dernier roman traduit en français est paru cette année, toujours chez Actes Sud. J’avais envie... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 juillet 2021

La vraie vie d'Adeline Dieudonné

    Cette chronique a été repêchée dans ma corbeille des éléments supprimés de mon PC. Je la publie parce que le roman et son auteure méritent que quelques un(e)s continuent à en parler. Plutôt que de lire Kerozène que je viens d’acheter, j’ai préféré lire le premier roman d’Adeline Dieudonné : La vraie vie. Ça fait bien deux ans qu’il dort sur mon étagère. Je ne lis que dans de très très rares occasions les chroniques d’autres blogueurs et, de toute façon, ce roman est paru depuis si longtemps que j’aurais... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mai 2021

J'étais Dora Suarez de Robin Cook

  Traduit de l’anglais par Jean-Paul Gratias. Quand on ne sait pas quoi choisir dans sa bibliothèque autant miser sur une valeur sûre. Il est dit que tout véritable amateur de romans noirs et de polars se doit d’avoir lu J’étais Dora Suarez de Robin Cook. J’ai donc voulu vérifier si ce roman qui a un peu plus de trente ans était toujours à classer au rang des chefs d’œuvre du genre. Commençons par l’histoire. Ce n’est pas forcément là que nous trouvons ce qui fait la force de ce roman. Un double meurtre sauvage, une jeune... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 09:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 avril 2021

La nuit sur terre de Pierre Pelot

  Je me suis posé la question de savoir si j’allais faire un article sur ce roman. Il est épuisé en grand format comme en poche (chez Pocket). Mais on le trouve facilement en bouquinerie, sur eBay ou chez les vendeurs externes de Rakuten ou Amazon. Qui sait, si vous demandez à votre libraire la version poche, il pourra peut-être le commander. La Nuit sur terre date du début des années 80. Pour les plus âgés, vous rappelez-vous du livre du James Dickey (Gallmeister) ou du film Délivrance ? Pierre Pelot nous en raconte ici... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 11:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 mars 2021

Dehors les chiens de Michael Mention

  Michael Mention est un auteur éclectique qui aime manipuler les époques, qui a pour muses la musique, comme dans Manhattan Chaos, ou le cinéma, à l’image du superbe Bienvenue à Cotton’s Warwick ou, comme ici, influencé par les Westerns. La référence à Bienvenue à Cotton’s Warwick n’est pas innocente car la première chose qu’on apprécie en ouvrant Dehors les chiens, c’est de retrouver cette écriture brute, saccadée, ces scènes cependant moins violentes mais qui restent très réalistes. Ce style qui apporte un souffle de... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 16:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 février 2021

Le schmock de Franz-Olivier Giesbert

  “Schmock”, si on recherche sa signification, est un mot yiddish qui désigne une personne idiote. Pour Franz-Olivier Giesbert, "c'est un mot yiddish qui veut dire trois choses, un mot qui veut dire con, qui veut dire salaud et qui veut dire pénis, mais un pénis du genre ramollo" et il en affuble Hitler dans son roman Le schmock. Ce roman est une exceptionnelle source d’informations sur les origines du nazisme et, par-dessus tout, l’ascension incompréhensible d’Adolf Hitler. Le travail de documentation est visiblement énorme... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 février 2021

C'est l'inuit qui gardera le souvenir du Blanc de Lilian Bathelot

  J’ai découvert l’écriture de Lilian Bathelot avec son magnifique « Simple mortelle » paru à La Manufacture de Livres, une écriture très mature, un roman ancré dans le genre qu’on appelle « rural noir » et qui a vu émerger des Franck Bouysse, pour n’en citer qu’un seul. Quand j’ai vu que sortait en poche C’est l’inuit qui gardera le souvenir du Blanc, paru en grand format il y a près de quinze ans, je me suis dit que j’allais le lire, ne serait-ce que pour voir l’évolution. Depuis quelques mois et encore... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 juin 2020

Graine de sorcière de Margaret Atwood

    Traduit de l’anglais par Michèle Albaret-Maatsch Quand je faisais mes études de langues étrangères, j’ai bien sûr eu droit aux cours de littérature et donc à Shakespeare. Il reste à ce jour un de mes auteurs classiques préférés peut-être parce qu’il n’y a guère plus sombres que ses textes. Alors, quand je suis tombée sur la 4ème de couverture de Graine de sorcière, je n’ai pas hésité un quart de seconde. Cette 4ème promettait un décor de la pièce « La tempête » mais c’est plus qu’un décor, c’est une... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 18:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 avril 2020

En un monde parfait de Laura Kasischke

    Traduit de l’anglais par Éric Chédaille.   Je suis tombée sur la 4ème de couverture en Janvier alors qu’on était tous loin de ce qu’il se passait ailleurs, en Asie. Il s’avère que cette lecture est à présent de circonstance et pourtant, malgré tous ceux qui se sont amusés à donner une liste de romans pandémiesque, celui-ci semble avoir été omis et c’est bien dommage, (oui, je sais, pandémiesque n’existe pas mais je m’en moque éperdument). C’est dommage parce qu’au milieu de thrillers à sensation, tous plus... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 avril 2020

L'agent du chaos de Giancarlo De Cataldo

  Traduit de l’italien par Serge Quadruppani.   J’ai reçu ce roman dans le cadre d’une opération Masse-critique sur Babélio et ça tombe bien puisqu’il est en sélection du Prix Violeta Negra Occitanie 2020 de Toulouse Polars du Sud. Je m’attendais à un polar ou, tout du moins, à un polar. Ce n’est en fait ni l’un ni l’autre. Je dirais qu’il y a deux parties qui s’entremêlent dans ce roman, ou plutôt deux thèmes. Le premier et peut-être le plus visible pour qui s’attache plus aux histoires qu’aux messages contenus dans... [Lire la suite]