EVADEZ-MOI

23 août 2019

Coups de vieux de Dominique Forma

61urXTxbUwL

 

 

 

Dominique Forma a déjà publié plusieurs romans chez différents éditeurs. Son nouveau roman qui sort aujourd’hui est cette fois édité par Robert Laffont dans la collection La Bête Noire.

J’avoue avoir été un peu étonnée quand j’ai appris qu’il sortait à La Bête Noire qui publie plutôt des thrillers et c’est peut-être pour cela que j’en parle rarement.

L’auteur étant attendu au festival Toulouse Polars du Sud, je me suis donc intéressée à ce roman. La 4ème de couverture promettant un texte drôle et un peu décalé, je n’ai pas hésité.

Je vous livre d’ailleurs la 4ème avant de vous donner mon avis :

Ils ont passé l’âge… Si ce n'est de faire justice eux-mêmes. Clovis le facho et André le gaucho. Deux frères ennemis à la longue histoire de coups tordus.

Le soir tombe sur Le Cap d’Agde. André, la soixantaine, s’aventure dans les dunes des échangistes. Bientôt, il aperçoit l’objet de ses fantasmes : une belle femme nue allongée sur le sable. Il s’approche. Son désir s’éteint aussitôt : la belle est morte, assassinée.

Craignant de devenir le suspect n° 1, André appelle Clovis à la rescousse. Avec l’aide d’Alexe, une libertine craquante, le duo improbable Algérie française et Gauche prolétarienne débute une sulfureuse enquête parsemée de sang, de sexe et de sales magouilles…

 

Soyons clairs dès le départ, ce n’est pas l’enquête policière qu’on retiendra de ce roman.

Ce ne sera pas non plus l’arrière-plan de magouille financière et immobilière.

L’auteur plante son histoire dans un décor pour le moins atypique, non sans rappeler Nager sans se mouiller de Carlos Salem (Actes Noirs), le Cap d’Agde, ses plages nudistes et ses espaces libertins. Ce décor amène quelques scènes croustillantes sans pour autant sombrer dans le vulgaire et ce, dès le premier chapitre.

Dans ce décor, ce sont surtout les deux personnages principaux qui vont faire le spectacle.

D’un côté Clovis, fervent militant de l’Algérie française, raciste, râleur, pas loin de soixante-dix ans au compteur et amoureux transi de sa très jeune voisine, adepte des soirées libertines dans la baie des Cochons.

De l’autre côté, André, un gauchiste depuis toujours. Même âge mais plus ouvert à de nouvelles expériences, André est l’exact opposé de son ennemi de toujours. Mais quand la femme d’un de ses amis, héritier d’une longue lignée de viticulteurs, est retrouvée morte dans les dunes de la baie des Cochons, c’est Clovis qu’il ira chercher pour l’aider à trouver l’assassin.

Ces deux personnages, même s’ils sont les caricatures des mouvances qu’ils représentent, vont incarner l’éternel bataille entre extrême droite et extrême gauche avec une légèreté qui vous fera sourire. Et si on pouvait démontrer qu’un but commun peut rassembler malgré des idées diamétralement opposées, ce polar en est la démonstration drôle et fantasque.

Quant à l’écriture, elle a la légèreté qui sied parfaitement au ton de cette histoire. Un polar un peu cynique mais qui a le don de divertir et de faire sourire parce que, avouons-le, on se plait à se moquer de certaines scènes et des personnages.

 

 

L’auteur :

Né en 1962, Dominique Forma a vécu plus de quinze ans aux États-Unis, où il a fait carrière comme scénariste et réalisateur. De retour en France, il publie son premier roman, Skeud, suivi de quatre autres aux éditions Rivages et d’Albuquerque à La Manufacture de livres. Depuis, il partage son temps entre Paris et Limoges, l'écriture et la photographie.

 

 

Coups de vieux | Lisez!

Date de parution : 22/08/2019 Ils ont passé l'âge... Si ce n'est de faire justice eux-mêmes. Ils ont passé l'âge... Si ce n'est de faire justice eux-mêmes. Clovis le facho et André le gaucho. Deux frères ennemis à la longue histoire de coups tordus. Le soir tombe sur Le Cap d'Agde.

https://www.lisez.com



 

Editeur : Robert Laffont (août 2019)

Collection : La bête noire

ISBN : 978-2221203231

Posté par LauLo-EvadezMoi à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 août 2019

Cent millions d'années et un jour de Jean-Baptiste Andrea

Cent-millions-dannées-et-un-jour_siteinternet

 

 

Les éditions de l’Iconoclaste sortent trois romans simultanément pour cette rentrée littéraire 2019.

Parmi eux, Cent millions d’années et un jour. Certainement moins attendu que celui de Cécile Coulon, c’est en tout cas celui que j’ai choisi de découvrir, loin des polars même si on a là une véritable enquête.

Stan est un paléontologue d’une cinquantaine d’année. Quand une fillette lui raconte qu’un vieil homme aurait découvert un « dragon » dans les montagnes franco-italiennes, Stan y voit sa dernière chance d’être reconnu par ses pairs.

Une petite équipe constituée de Stan, Umberto, son ancien stagiaire et Peter, lui-même élève d’Umberto, ainsi que de Gio, guide chevronné, part à l’assaut d’un glacier ou serait cachée la grotte renfermant un dinosaure à défaut de dragon.

Sur plusieurs mois, l’auteur nous fait vivre avec ce petit groupe.

Stan est à la recherche de son trésor et à travers lui c’est ce qu’une passion, virant à l’obsession, peut vous conduire à faire, vous amener au-delà de vos limites, vous enfermer aussi dans un égoïsme qui vous fera oublier que d’autres personnes risquent de souffrir.

Mais, bien plus qu’une chasse au dinosaure, c’est pour Stan une quête de liberté. C’est une revanche qu’il a à prendre sur son passé et sur son père.

Pour lui, c’est une dernière chance à tous les niveaux.

Avec ce texte très poétique, l’auteur arrive à créer une atmosphère glaciale et à immerger le lecteur dans ce petit groupe qui souffre du froid et de la faim et tente désespérément de creuser un glacier. Les éléments, neige, vent, températures extrêmes, sont des personnages à part entière qui influeront tout au long du roman.

Très jolie découverte De cette rentrée littéraire.

 

 

4ème de couverture :

1954. C’est dans un village perdu entre la France et l’Italie que Stan, paléontologue en fin de carrière, convoque Umberto et Peter, deux autres scientifiques. Car Stan a un projet. Ou plutôt un rêve. De ceux, obsédants, qu’on ne peut ignorer. Il prend la forme, improbable, d’un squelette. Apatosaure ? Brontosaure ? Il ne sait pas vraiment. Mais le monstre dort forcément quelque part là-haut, dans la glace. S’il le découvre, ce sera enfin la gloire, il en est convaincu. Alors l’ascension commence.

Mais le froid, l’altitude, la solitude, se resserrent comme un étau. Et entraînent l’équipée là où nul n’aurait pensé aller.

 

L’auteur :

Jean-Baptiste Andrea était réalisateur-scénariste. Puis il a écrit Ma reine et, pendant deux années, a sillonné les routes pour rencontrer lecteurs, libraires, bibliothécaires, dans plus de 50 villes en France et à l’étranger. La littérature a ainsi pris le pas sur le cinéma. Ma reine a obtenu douze prix littéraires, dont le prix Femina des lycéens et le prix du Premier Roman.

 

 

Cent millions d'années et un jour - Iconoclaste

Jean-Baptiste Andrea | Littérature Une expédition paléontologique en pleine montagne où chaque pas nous rapproche du rêve et de la folie. Après le succès de "Ma reine", un deuxième roman à couper le souffle. 1954. C'est dans un village perdu entre la France et l'Italie que Stan, paléontologue en fin de carrière, convoque Umberto et Peter, deux autres scientifiques.

https://www.editions-iconoclaste.fr



 

Editeur : L’Iconoclaste (Août 2019)

ISBN : 9782378800765

Posté par LauLo-EvadezMoi à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,