EVADEZ-MOI

14 juin 2018

Je t'Aime de Barbara Abel

81DuB77dsrL

 

 

Je reviens à mes anciennes amours avec le dernier roman de Barbara Abel. J’ai toujours aimé la façon qu’elle a de fouiller au fond des esprits de ses personnages. En matière de perversion psychologique, elle est pour moi une des meilleures auteures francophones.

Je n’affectionne plus, en tout cas pour le moment, tous les thrillers sans fond qu’on peut lire actuellement. Mais ici, et c’est tant mieux, ce n’est pas un thriller, même s’il est estampillé comme tel.

Ce roman débute sur le portrait de Maud, une artiste, mère de deux ados et belle-mère d’Alice, une jeune fille de 18 ans plutôt rebelle et incontrôlable.

Puis nous faisons la connaissance de Solange, mère de Thibaut, sept ans, qu’elle a eu sur le tard et qui est son centre du monde.

Enfin, nous découvrons Nicole, la mère de Bruno, le petit ami d’Alice.

Toutes les trois aiment leurs enfants d’un amour sans limite, comme toute mère (en principe).

Barbara Abel démontre dans ce roman comment un tout petit instant d’indulgence peut provoquer des catastrophes et détruire 3 familles.

Alors non, ce n’est pas un thriller, mais c’est un roman qui parlera peut-être, sûrement, plus aux lectrices. Chacune se mettra tour à tour à la place de Maud, Solange ou Nicole.

Si la deuxième partie du roman tourne au polar, ce n’est pas ce qui m’aura le plus convaincue même si le final était assez inattendu et pas forcément très moral.

Ce qui m’aura confortée dans l’attrait que j’ai pour les romans de Barbara Abel, c’est sa plume toujours précise qui sait toujours appuyer là où ça vous touchera le plus. Car, finalement, ce qui arrive à ces femmes peut arriver à tout le monde, dans 10 ans, dans 1 an, un mois, une heure, 5 minutes et on ne pourra rien y faire.

C’est un très bon roman qui n’avait pas forcément besoin de cette touche de polar ou, comme le diront à tort certain(e)s, de thriller. Ca rajoute un petit plus pour plaire au plus grand nombre. Personnellement, j’étais déjà conquise par cette histoire dès les premiers chapitres.

Je suis vraiment ravie de trouver toujours autant de plaisir à lire cette auteure.

Ah si, un bémol quand même… la couverture. Je ne l’aime pas du tout.

 

4ème de couverture :

Rien n'est plus proche de l'amour que la haine.

Après un divorce difficile, Maude rencontre le grand amour en la personne de Simon. Un homme dont la fille, Alice, lui mène hélas une guerre au quotidien. Lorsque Maude découvre l'adolescente en train de fumer du cannabis dans sa chambre, celle-ci la supplie de ne rien dire à son père et jure de ne jamais recommencer. Maude hésite, mais voit là l'occasion de tisser un lien avec elle et d'apaiser les tensions au sein de sa famille recomposée. 
Six mois plus tard, Alice fume toujours en cachette et son addiction provoque un accident mortel. Maude devient malgré elle sa complice et fait en sorte que Simon n'apprenne pas qu'elle était au courant. Mais toute à sa crainte de le décevoir, elle est loin d'imaginer les effets destructeurs de son petit mensonge par omission... 

Ceci n'est pas exactement une histoire d'amour, même si l'influence qu'il va exercer sur les héros de ce roman est capitale. Autant d'hommes et de femmes dont les routes vont se croiser au gré de leur façon d'aimer parfois, de haïr souvent. 
Parce que dans les livres de Barbara Abel, comme dans la vie, rien n'est plus proche de l'amour que la haine...

 

L’auteur :

Née en 1969, Barbara Abel vit à Bruxelles, où elle se consacre à l'écriture. Pour son premier roman, L'Instinct maternel (Le Masque, 2002), elle a reçu le prix du Roman policier du festival de Cognac en 2002. Aujourd'hui, ses livres sont adaptés à la télévision, au cinéma, et traduits dans plusieurs langues. Après L'Innocence des bourreaux (Belfond, 2015) et Je sais pas (Belfond, 2016), Je t'aime est son douzième roman.

 

  • Editeur : Belfond (3 mai 2018)
  • Collection : THRILLER
  • Prix : 19.50 €
  • ISBN: 978-2714476333

 

 

Je t'aime | Lisez!

Je t'aime, de Barbara ABEL (Auteur). Rien n'est plus proche de l'amour que la haine.

https://www.lisez.com

 

 

Posté par LauLo-EvadezMoi à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


13 juin 2018

Avant goût de Toulouse Polars de Sud

Voici un petit avant goût de la 10ème édition de Toulouse Polars du Sud avec quelques uns des nombreux invités, des animations, un programme de dingue pour un anniversaire à ne pas rater. On vous attend !

 

35191368_1743462899023544_1849158496679886848_o

Posté par LauLo-EvadezMoi à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2018

Les Casseurs d'Os de Sébastien Meier

51uDrfqbjUL

 

 

La Bohème… Dans ce roman, Sébastien Meier crée un pays fictif mais pas si utopique que ça.

En effet, la Bohème existait en tant que royaume et fait partie aujourd’hui de la république tchèque. Donc, je me pose la question du pourquoi donner à un soit disant pays fictif, le nom d’une région existante ?

Passons…

Dans ce roman, plus politique que polardeux, deux historiens sont assassinés. La police est rapidement mise sur la piste d’un groupuscule fasciste dissimulé derrière un des partis de Bohème.

Un journaliste, Elias Neuman, fait exploser un scandale politique et reçoit le soutien de la Reine en personne. Dénonçant le capitalisme et ses méfaits, le journaliste crée du tort aux puissances financières de son pays.

L’enquête de la police et du journaliste se rejoindront-elles ?

En fait, rien de bien original dans la trame de ce roman. Ce qui l’est, en revanche, c’est le personnage d’Elias. Elias se transforme parfois en LaGarçonne et écume les bars gays avec ses amis Matteo et Jim. La façon dont est présenté Elias est sensible, la psychologie du personnage le rend sympathique.

De la même façon, ce qui est original, c’est la façon dont est abordé le fascisme. On a l’habitude d’entendre parler de nazis, de racistes. Ici, c’est plus le côté intolérant, l’homophobie, qui sont abordés.

L’auteur a créé une Bohème anarchiste où il n’y a aucune différence, aucun jugement sur la manière de vivre, les tendances, les genres, un pays où chacun est libre d’être qui il est. Les drogues sont légales, chacun a droit à un revenu même s’il ne travaille pas ou peu, les tabous ont disparu.

Sébastien Meier a été jusqu’à utiliser une écriture inclusive revisitée afin d’effacer tout sexisme et tout « genre » de son texte. Ce style est un peu perturbant au départ mais on s’y habitue assez facilement tant l’auteur a su rendre subtile cette écriture inclusive que, pour ma part, je trouve abominable.

Alors ce n’est sûrement pas le polar de l’année mais cela reste une bonne découverte et une lecture plaisante. A lire, ne serait-ce que pour découvrir ce personnage ambigu d’Elias et sa presque utopique Bohème.

 

4ème de couverture :

Bohème, parc naturel du Diable. Le corps d'une historienne est retrouvé au coeur de la vallée. Quelques kilomètres plus loin, la dépouille de son assistant est remontée des eaux troubles d'un lac. Le pays, petit par sa taille, grand par ses aspirations, vit des heures sombres. 
Pour l'enquête, il va falloir s'en remettre à la caractérielle Élodie Fasel et au peu orthodoxe Eugène Young, qu'on ne connaissait que de (mauvaise) réputation il y a quelque temps encore. 
Ce double meurtre, particulièrement sauvage, survient au moment où un scandale impliquant un ministre promet de bouleverser l'échiquier politique. Le lanceur d'alerte n'est autre qu'Elias Neuman, journaliste intègre et ambitieux, homme-caméléon aussi à l'aise dans une salle de rédaction que sur la scène d'un cabaret. 
Comment, au cœur de l'idyllique Bohème, des crimes d'une telle violence ont-ils pu être commis ? Quelles réalités cache un territoire où liberté et égalité sont plus que de douces utopies ? Ce qu'on dit est-il vrai ? Là où les dernières neiges tardent à fondre, les loups seraient de retour.

 

L’auteur :

Sébastien Meier est né en 1988 en Suisse où il réside. Voyageur, danseur de flamenco, auteur de théâtre, membre du collectif AJAR, serveur, veilleur de nuit, fondateur de la maison d'édition Paulette, il est l'auteur, chez Zoé, d'une trilogie noire ayant pour cadre la Suisse et qui a reçu un bel accueil critique.

 

Les Casseurs d'os | Lisez!

Fleuve éditions, la newsletter résolument intense ! Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire. Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l'objet d'un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous.

https://www.lisez.com



 

Et retrouvez la vidéo réalisée à Quai du Polar 2018

Sébastien Meier - Les casseurs d'os

 

Posté par LauLo-EvadezMoi à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,