EVADEZ-MOI

21 mars 2019

Au cœur de la folie de Luca D'Andrea

81oclGmJDcL

 

 

 

Anaïs Bouteille-Bokobza pour la traduction.

En 2017 j’ai découvert le premier roman de Luca D’Andrea. L’essence du mal est un thriller remarquable qui m’avait époustouflée par sa qualité littéraire tout autant que par son scénario.

En 2018 est paru Au Cœur de la folie, toujours chez Denoël.

Un ami m’a dit il y a quelques jours qu’un second roman est toujours moins bien.

La preuve en est que c’est faux car l’auteur m’a une nouvelle fois épatée avec ce roman.

On retrouve la puissance de son écriture pour créer une ambiance oppressante, dans un coin isolé, dans le froid avec l’impression qu’aucune lumière ne vient éclairer ce décor. On retrouve ce même environnement qui est dépeint dans L’Essence du Mal et on croirait presque se retrouver à quelques kilomètres des lieux précédents

Les personnages eux-mêmes contribuent à créer un sentiment de malaise omniprésent tout au long de l’histoire d’une noirceur remarquable.

Il y a tout d’abord Herr Wegener, le mari de Marlène, qui est un homme cruel, dangereux, qui n’hésite pas à lancer un tueur sur les traces de sa femme quand il réalise qu’elle l’a quitté en lui volant des saphirs.

Ensuite vient Marlène qui décide de fuir un mari qu’elle sait dangereux afin de trouver un meilleur avenir pour elle, mais pas seulement.

Puis vient l’Homme de confiance, le tueur lancé aux trousses de Marlène. Un homme extrêmement solitaire qui ne dévie jamais d’un travail qui lui a été confié.

Enfin, Simon Keller, un ermite qui vit très reculé du village, haut dans la montagne et qui élève des cochons qu’il aime plus que de raison. Simon va aider Marlène en l’entrainant dans sa folie. 

Tout comme dans le roman précédent, les personnages sont totalement maîtrisés les rendant d’une incroyable réalité pour le lecteur.

L’écriture est, quant à elle, toujours aussi magnifique et le scénario tellement travaillé qu’il est impossible de pouvoir deviner où nous emmène l’auteur, même pour un lecteur de thrillers aguerri.

Restent les thèmes abordés ici, le principal étant l’influence de l’éducation et de celle des parents sur leurs enfants. Est-ce qu’un adulte sociopathe ou criminel (quoique la différence soit minime) est né avec des pulsions ou bien est-ce l’éducation reçue qui transforme un enfant en futur monstre ? L’auteur nous démontre deux théories distinctes qui tendent à prouver qu’il peut y avoir des centaines de raisons qui font qu’un être humain va devenir un tueur : la génétique, la folie, la haine, la jalousie, le passé, le hasard aussi parfois.

Pour résumer, c’est toujours aussi magnifique, toujours aussi prenant. Je vous conseille les deux romans, à lire dans l’ordre que vous voulez, et vous verrez ce qu’est un vrai beau thriller.

Une idée du précédent ? c’est juste ici :

 

L'Essence du Mal de Luca D'Andrea - EVADEZ-MOI

2015. Jeremiah Salinger est, avec son ami Mike, réalisateur de documentaires. Alors qu'ils travaillent sur un film montrant les exploits des sauveteurs en montagnes dans le sud de l'Allemagne, Salinger est victime d'un accident dont il sera le seul survivant.

http://www.evadez-moi.com



 

 

4ème de couverture :

Italie, hiver 1974. A bord d'une Mercedes crème, Marlene fuit à travers le Sud-Tyrol. Elle laisse derrière elle son mari, Herr Wegener, et emporte les saphirs qui lui avaient été confiés par la puissante mafia locale. Alors que, devenu fou, il retourne la région pour la retrouver, Marlene prend un mauvais virage et perd connaissance dans l'accident. Simon Keller, un Bau'r, un homme des montagnes, la recueille et la soigne. Marlene se remet petit à petit dans un chalet isolé, hors de portée de poursuivants pourtant infatigables, et fait un jour la connaissance de Lissy, le grand amour de Simon Keller.

 

 

L’auteur :

Luca D’Andrea est né en 1979 à Bolzano. C’est un romancier et un scénariste italien. Au cœur de la folie, titre original Lissy, a remporté le prix Scerbanenco.

 

 

Au cœur de la folie - Luca D'Andrea - Sueurs Froides - Éditions Denoël - Littérature - Essais - Romans policiers - Science fiction - Romans graphiques

Au cœur de la folie nous entraîne dans une spirale de frayeur, à la suite de personnages d'une noirceur fascinante.

http://www.denoel.fr

 

  • Editeur : Denoël (octobre 2018)
  • Collection : Sueurs froides
  • Traduction : Anaïs Bouteille-Bokobza
  • ISBN : 978-2207141410

 

 

 

 

 

Posté par LauLo-EvadezMoi à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 mars 2019

Oyana d'Eric Plamondon

61+bCqJtJPL

 

 

 

Eric Plamondon s’est fait connaître en France l’an dernier avec Taqawan, paru également chez Quidam Editeur, avec lequel il a remporté le Prix France-Québec et le Prix des Chroniqueurs de Toulouse Polars du Sud.

Il revient cette année avec un roman totalement différent : Oyana.

Oyana est la narratrice de ce roman. Elle livre une confession assortie d’une rupture à son mari au travers de lettres et de messages tout en revivant son passé. Elle est née et a grandi au Pays Basque alors en pleine lutte pour une indépendance dans le sang. Impliquée dans un attentat elle a fui outre-Atlantique pour recommencer une nouvelle vie. Quand elle apprend depuis le Québec où elle vit avec son mari qui ignore tout de son passé, la dissolution d’ETA, elle décide de tout quitter et de rentrer chez elle.

J’ai décidé d’écrire parce qu’il m’est impossible de parler. Je pense que je ne veux pas entendre les mots que je dois dire. Certains en particulier… Les écrire me donne la possibilité de les détruire au dernier moment, s’il le faut. Il me semble plus simple de regretter ce que j’ai écrit que ce que j’aurais dit.

L’auteur, au travers de l’histoire d’Oyana, tente de trouver les explications à ces vagues d’attentats qui ont eu lieu pendant des décennies en focalisant sur la langue originelle du Pays Basque, une des revendications d’ETA à l’époque. La langue comme témoin du passé, partie intégrante d’une culture et identité d’un peuple, comme peuvent le revendiquer les Occitans, les Catalans, les Corses. C’est indéniable. Mais Eric Plamondon nous montre aussi que la violence et le sang ne gagnent jamais et rien ne les justifie non plus.

 

Si on retrouve la belle écriture d’Eric Plamondon dans Oyana, l’originalité de la construction en patchwork et des personnages de Taqawan n’y est plus et c’est dommage. Ces « trucs en en moins » font qu’Oyana, bien que de qualité, restera classique dans sa construction et manque de l’énergie qui ressortait du précédent.

 

 

4ème de couverture :

« S’il est difficile de vivre, il est bien plus malaisé d’expliquer sa vie. »

Elle a fait de son existence une digue pour retenir le passé. Jusqu’à la rupture. Elle est née au pays Basque et a vieilli à Montréal. Un soir de mai 2018, le hasard la ramène brutalement en arrière. Sans savoir encore jusqu’où les mots la mèneront, elle écrit à l’homme de sa vie pour tenter de s'expliquer et qu'il puisse comprendre. Il y a des choix qui changent des vies. Certains, plus définitivement que d’autres. Elle n'a que deux certitudes : elle s’appelle Oyana et l’ETA n’existe plus.

 

 

L’auteur :

Né au Québec en 1969, Éric Plamondon a étudié le journalisme à l’université Laval et la littérature à l’UQÀM (Université du Québec à Montréal). Il vit dans la région de Bordeaux depuis 1996 où il a longtemps travaillé en communication. Il a publié au Quartanier (Canada) la trilogie «1984» : Hongrie-Hollywood Express, Mayonnaise, et Pomme S, publiée en France aux éditions Phébus. Il a fait paraître la novella Ristigouche (2013) et son dernier roman, Taqawan, est paru en France en janvier 2018.

 

 

 

Oyana | Quidam éditeur

" S'il est difficile de vivre, il est bien plus malaisé d'expliquer sa vie. " Elle a fait de son existence une digue pour retenir le passé. Jusqu'à la rupture. Elle est née au pays Basque et a vieilli à Montréal. Un soir de mai 2018, le hasard la ramène brutalement en arrière.

http://www.quidamediteur.com



 

Editeur : Quidam (Mars 2019)

Collection : Made in Europe

ISBN : 978-2374910932

Posté par LauLo-EvadezMoi à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,