EVADEZ-MOI

02 juillet 2020

Fin de siècle de Sébastien Gendron

81dKzwZCLKL

 

 

Avec Fin de siècle, soyons clairs dès le départ, en surface, ça n’a ni queue (de mégalodon) ni tête.

Ça part dans tous les sens et visiblement sans retenue.

Le lecteur passera d’un film gore à souhait, faisant la promo d’un couteau avec fiche technique et prix de vente, et une victime obnubilée par l’interprète et les paroles d’une chanson, à un remake des dents de la mer version mégalodons.

Vous y trouverez un amateur d’Art, des milliardaires parqués en Méditerranée, un excentrique voulant sauter en parachute depuis l’espace, bref, tout est complètement barré et c’est bien ça qui fait que ce roman est réellement hors normes, c’est drôle mais pas seulement.

Si vous êtes un peu attentifs, vous y lirez aussi quelques messages sur l’écologie, bien sûr, avec l’appauvrissement des océans, ici dû aux mégalodons, créatures revenues de la préhistoire, et qui ont dévoré tout ce qui pouvait l’être dans les mers et océans. Mais, dans le même temps, c’est aussi une revanche de la faune sur l’homme, les mégalodons se chargeant de rappeler que l’homme a trop empiété sur le territoire des animaux.

C’est aussi une manière d’épingler ces riches qui n’ont pas hésité à construire des herses pour se protéger des mégalodons mais aussi pour se rassembler autour de la Méditerranée, comme une vaste piscine. Quand la herse cède, c’est un peu comme si une révolution avait lieu pour effacer cette débauche de capitalisme effréné.

Et tous ces corps iront dès le lever du jour jeter dans l’eau salée leur excès d’alcool, de coke, de graisse à traire, de pisse, de sperme, de chiasse vineuse, que ce soit en direct ou par les tuyaux d’évacuation des hôtels surbookés puisque de toute façon, quel que soit le sens dans lequel on la prend et si écœurée de luxe qu’elle soit, la Méditerranée est un bidet.

En or massif certes.

Mais un bidet tout de même.

Depuis 10 ans maintenant, sa bonde est encrassée par des nuées filandreuses de cheveux blonds, bruns, roux, noirs, teints. Ça déborde de partout.

Fort heureusement, la herse de Gibraltar est tombée et aucun de ces individus venus ici dépenser un argent si aisément gagné ne le sait encore.

Ce qui fut un jour le berceau de l’humanité ressemble désormais à une géante table d’apéro pleine de Knaki-balls toutes chaudes qui s’agitent en surface. Les invités sont déjà là depuis un petit moment et ils ont commencé à piocher dans les ramequins. Mais, pour l’heure du moins, tout le monde s’en fout.

On pourrait en citer plein d’autres, ce roman est bourré de petits messages comme ceux-là, rempli de clins d’œil.

Avec ce roman, c’est détente assurée, on ne se prend pas la tête, on savoure, on sourit, on passe un excellent moment et ça fait du bien !

Ps : comme pour tout bon film, restez jusqu'à la fin du générique ;)

 

4ème de couverture :

2024, Bassin méditerranéen : depuis une dizaine d'années, les ultra-riches se sont concentrés là, le seul endroit où ne sévissent pas les mégalodons, ces requins géants revenus, de façon inexplicable, du fond des âges et des océans. À Gibraltar et à Port Saïd, on a construit deux herses immenses. Depuis, le bassin est clos, sans danger. Alors que le reste du monde tente de survivre, ici, c'est luxe, calme et volupté pour une grosse poignée de privilégiés. Mais voilà! l'entreprise publique qui gérait les herses vient d'être vendue à un fonds de pension canadien. L'entretien laisse à désirer, la grille de Gibraltar vient de céder, le carnage se profile...

 

L’auteur :

Sébastien Gendron a passé sa jeunesse dans le Bordelais. Après une licence d'études cinématographiques, il se retrouve tour à tour livreur de pizzas, manœuvre, télévendeur de listes de mariage... avant de devenir assistant réalisateur puis réalisateur. Il publie notamment Quelque chose pour le week-end en 2012 chez Baleine. Révolution, en 2017 est son dernier roman adulte publié paru aux Editions Albin Michel et désormais en Folio Policier. Gendron est également auteur pour la jeunesse.

 

Editeur : Gallimard (mars 2020)

Collection : Série Noire

ISBN : 9782072867682

 

Fin de siècle

2024, Bassin méditerranéen : depuis une dizaine d'années, les ultra-riches se sont concentrés là, le seul endroit où ne sévissent pas les mégalodons, ces requins géants revenus, de façon inexplicable, du fond des âges et des océans. À Gibraltar et à Port Saïd, on a construit deux herses immenses.

http://www.gallimard.fr



 

Posté par LauLo-EvadezMoi à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


29 juin 2020

Play it again, Dupont par Manchette

81Wz+1colrL

 

Cette année, cela fait 25 ans que Jean-Patrick Manchette est décédé.

Plusieurs recueils et romans sont ou vont être publiés.

Gallimard dans la collection Série Noire début Juillet : L'affaire N'Gusto

G04140

 

Et le 28 mai dernier sont parus, tous deux aux éditions de La Table Ronde, Play it again, Dupont ainsi que Lettres du mauvais temps, tous deux sous l'impulsion de Nicolas Le Flahec.

719suiWsc7L

 

Pour ma part, j'ai savouré Play it again, dupont. C'est un recueil d'articles parus de 1978 à 1980 dans le magazine Métal Hurlant.

Manchette y publiait des chroniques sur les jeux: de société, de rôles, de cartes, de stratégie et, il faut bien l'avouer, les critiquait sans vergogne.

Mais, 40 ans plus tard, ressort de ce recueil beaucoup d'humour, cynique souvent, une connaissance incroyable de ces jeux que les moins de 40 ans ne connaissent pas, ou pas tous.

Mais mieux que d'en parler, j'ai préféré vous montrer quelques pages puisque ce recueil regarge de photos, de dessins, il est aussi beau que bon.

image0

image1

image2

 

Si, à l'époque, ces jeux ont été malmenés par Manchette, ces chroniques donnent quatre décennies plus tard une furieuse envie d'aller fouiller dans le grenier de nos parents pour tenter de retrouver ces trésors.

Et je vous parie que je vous battrai au Master Mind !

Ce n'est certes pas un roman mais un collector à avoir et à conserver dans sa bibliothèque (tout comme les correspondances).

 

L'auteur :

Jean-Patrick Manchette (1942-1995), Grand Prix de littérature policière en 1973, est reconnu comme le principal rénovateur du roman noir français au cours des années 1970-1980.

Chroniqueur, scénariste et traducteur, passionné de jazz, de cinéma et de littérature, il a laissé dix romans publiés dans la Série Noire, dont Le Petit Bleu de la côte Ouest (1977) et La Position du tireur couché (1981).

Plusieurs de ses livres ont été adaptés au cinéma, notamment par Claude Chabrol (Nada, 1974) et par Jacques Deray (Trois hommes à abattre, 1980).

La publication posthume de ses textes inédits est venue confirmer sa place au premier rang des écrivains français de la seconde moitié du XXe siècle.

Editeur : La table ronde

Hors collection

ISBN: 9791037104700

 

 

Play it again, Dupont de Jean-Patrick Manchette - Editions Table Ronde

Play it again, Dupont : présentation du livre de Jean-Patrick Manchette publié aux Editions Table Ronde. "Le jeu n'avait pas attendu l'informatique à bon marché pour s'automatiser.

https://www.editionslatableronde.fr



Posté par LauLo-EvadezMoi à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,