05 septembre 2021

Les ombres filantes de Christian Guay-Poliquin

    Après Le poids de la neige qui avait rencontré un bon succès parmi les lecteurs et lectrices, Christian Guay-Poliquin, auteur Québécois, revient dans cette rentrée littéraire, toujours aux éditions La Peuplade, avec Les ombres filantes. Après un black-out complet, les gens ont fui dans la campagne et les forêts afin de recommencer à vivre de chasse, de pêche, de troc aussi. Dans ce retour à « la vie sauvage », il est vital de protéger et de défendre ce que l’on possède et là, on sent quand même une très... [Lire la suite]

08 mars 2021

Dernier tour lancé d'Antonin Varenne

  J’attendais avec impatience le retour d’Antonin Varenne à La Manufacture de Livres. Le voici cette année avec un roman qui, il faut l’avouer, écrit et publié par quelqu’un d’autre, n’aurait pas éveillé une once d’intérêt chez moi. Mais le combo Varenne/La Manuf’ a suffi à me convaincre de lire ce roman et j’ai bien fait de faire confiance à Antonin. Qu’on aime ou pas les sports mécaniques, la moto en particulier, pour peu qu’on apprécie l’écriture de l’auteur, on ne peut pas rester insensible à ce roman et à ses... [Lire la suite]
20 février 2021

Aller aux fraises d'Eric Plamondon

  Il y a trois ans, je lisais Éric Plamondon pour la première fois. Son roman Taqawan était un petit trésor d’originalité. Premier lauréat du Prix des Chroniqueurs de Toulouse Polars du Sud, ce petit roman a depuis fait son chemin, bientôt suivi par Oyana. Oyana est un roman plus banal, plus plat mais a rencontré un public fidèle. L’auteur revient en ce début d’année avec un recueil de trois nouvelles : Aller aux fraises. Nous avons là trois tranches de vie, toutes les trois liées à la fin de l’adolescence et à la... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 janvier 2021

Vivonne de Jérôme Leroy

  Jérôme Leroy est un auteur à facettes multiples : nouvelles, poésie, littérature générale ou roman noir. Il n’est jamais où on l’attend et me surprend à chaque fois. Mais une chose ne change jamais c’est son écriture magnifique qui nous charme. Vivonne ne déroge pas à la règle de cette écriture si belle. Par contre, ce roman est à l’image de son auteur, à multiples facettes. Vivonne est le nom d’un auteur de poésie, publié par Alexandre dont il est l’ami depuis de nombreuses années. Un ami qui souffre d’un mal que... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 septembre 2020

La science de l'esquive de Nicolas Maleski

    Dans Sous le compost, Nicolas Maleski nous racontait l'histoire d'un homme « au foyer », le mettant dans une situation qui n'est pas amusante au départ mais qui s'avérait drôle parce qu'on découvrait un homme dans la peau d'une ménagère d'âge moyen, dans une petite ville, ayant un train de vie moyen assuré par son épouse qui le trompe et qui tente de sauver les apparences. L'auteur jouait déjà les prestidigitateurs en inversant, pour une fois, les rôles. Dans La science de l'esquive, Nicolas Maleski nous... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 juin 2020

Le polar de l'été de Luc Chomarat

  Cette année, La Manufacture de livres a décidé de rééditer Le polar de l’année de Luc Chomarat. Si vous n’avez encore jamais lu un de ses romans, c’est le moment de commencer et dans le cas contraire vous ne serez pas dépaysés. Dans la plupart de ses romans, l’auteur, avec humour et parfois un peu de cynisme, aborde le thème des livres, de la littérature, des métiers qui y sont rattachés. Ainsi, par exemple, dans son dernier roman Le dernier thriller norvégien, il se moquait un tout petit peu des thrillers nordiques mais... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 mai 2020

Autochtones de Maria Galina

      Traduit du russe par Raphaëlle Pache.   Le théâtre est une usine à fantômes, des gens y déambulent et parlent, qui disparaissent dès qu'ils cessent de déambuler et de parler, des dizaines de petites morts tous les jours, des bribes de vie étrangères qui se répètent. Fantôme plus assassinat égale théâtre. Le moins que l’on puisse dire après avoir lu ce roman c’est qu’il est étrange. Un peu comme quelque chose qu’on peut concevoir dans l’imaginaire mais qu’on ne peut pas croire une fois qu’on est en sa... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 avril 2020

En un monde parfait de Laura Kasischke

    Traduit de l’anglais par Éric Chédaille.   Je suis tombée sur la 4ème de couverture en Janvier alors qu’on était tous loin de ce qu’il se passait ailleurs, en Asie. Il s’avère que cette lecture est à présent de circonstance et pourtant, malgré tous ceux qui se sont amusés à donner une liste de romans pandémiesque, celui-ci semble avoir été omis et c’est bien dommage, (oui, je sais, pandémiesque n’existe pas mais je m’en moque éperdument). C’est dommage parce qu’au milieu de thrillers à sensation, tous plus... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 février 2020

Ténèbre de Paul Kawczak

    La Peuplade est une maison d’édition Canadienne (Québec) qui commence à émerger plutôt bien chez les libraires français. Ténèbre m’avait tout d’abord interpelé par sa magnifique couverture puis par sa 4ème de couverture. Ce n’était pas une lecture habituelle pour moi et j’ai un peu hésité. Ténèbre est un roman envoutant, étrange et surtout magnifiquement écrit. L’auteur dénonce ici le colonialisme et nous apprend ce qu’on ne nous enseigne pas dans les livres d’Histoire. Comment envisager, de nos jours, que... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 février 2020

Les sœurs de Blackwater d'Alyson Hagy

    Traduction de l’anglais par David Fauquemberg. Changement de registre histoire de varier les plaisirs. Mon choix s’est porté sur ce roman paru aux éditions Zulma dont c’est le premier roman que je lis. Ce roman est un étrange mélange entre du noir, de la dystopie, un texte teinté légèrement de surnaturel avec une dose homéopathique de romance. Ce qui m’attirée c’est le fait que le « don » de la narratrice, dont on ne connaitra jamais ne serait-ce que le prénom, réside dans l’écriture, le pouvoir des... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,