morceaux de choix

Tout d’abord, je remercie les Editions Bragelone pour m’avoir permis de découvrir ce roman en avant première.

Après, je suis très embêtée de dire que ce roman m’a profondément ennuyée. La mise en place des décors, des personnages et de l’action est très brouillonne.

On a du mal à se placer dans cette histoire qui mêle problèmes économiques, d’immigration avec une enquête policière.

Le fond de crise industrielle ne m’a pas emballée.

On mettra ça sur le compte d’un premier roman qui peut s’avérer parfois mal maîtrisé.

Pour ceux qui seraient intéressés, voici le résumé officiel :

Dans le Nord de l'Angleterre, un homme tue sauvagement une femme et son enfant, alors qu'ils regardent la Coupe du monde à la télévision. Chargé de l'enquête, Stuart Miller s'épuise à le traquer. Traumatisé par son échec, il décide de quitter l'Angleterre, direction l'Australie, pour changer d'air et repartir de zéro. Trente ans plus tard, en Australie, une jeune institutrice découvre un tronc humain sur la plage. Faute de mieux, la police confie l'affaire à Cato Kwong, un flic brillant, mélomane revenu de tout, relégué à la brigade du bétail autant dire au placard. Bienvenue dans le Far West australien : alors que le monde vit une crise sans précédent, la petite ville minière d'Hopetoun est en plein boom. Assisté de Tess, une de ses ex, femme libre un peu paumée, Cato met au jour la vie souterraine des mineurs, des travailleurs chinois exploités à mort. Non content de contredire la « mélodie du bonheur» de la croissance, il réveille un esprit criminel endormi depuis des décennies...