15 juin 2020

Mon cœur restera de glace d'Eric Cherrière

  Quand on m’a prêté ce livre en me disant « tiens, c’est un auteur toulousain » je me suis dit « pourquoi pas ». On m’avait prévenue que c’était un peu « rude », enfin ce n’est pas vraiment le mot mais c’est l’idée. Mais je dois avouer que c’est vraiment une très belle surprise. Pour résumer, l’auteur nous retrace le parcours de certains membres d’une famille sur un siècle. Pendant la 1ère guerre mondiale, un jeune garçon est envoyé dans les tranchées combattre les allemands. Il en reviendra... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 juin 2020

Le sang ne suffit pas d'Alex Taylor

    Traduit de l’anglais par Anatole Pons-Reumaux.   J’avais découvert la sublime écriture d’Alex Taylor dans Le verger de marbre  il y a presque 4 ans (Gallmeister Août 2016). Alors que Le verger de marbre était un roman dans la tradition de la littérature sudiste des Etats-Unis, avec un style très années 50 rappelant celui de Steinbeck, Le sang ne suffit pas s’intègrera plutôt dans la lignée des westerns. Le lecteur se trouve propulsé au milieu du XVIIIème, en plein hiver, à l’ouest de la Virginie. Là les... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 avril 2020

L'echo du temps de Kevin Powers

    Traduit de l’anglais par Carole d’Yvoire.   Le temps fait écho au temps en ce moment où on a l’impression qu’il s’est arrêté. Kevin Powers, lui, dans ce roman, retrace plus d’un siècle d’un des volets de l’Histoire américaine. Depuis les champs de coton et les êtres humains vendus et revendus entre propriétaires terrains des Etats du Sud jusqu’après la seconde guerre mondiale, l’auteur fait se croiser et se mêler plusieurs personnages, liés entre eux sans le savoir. Tout commence en Virginie, à Richmond... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 16:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 mars 2020

La fabrique de la terreur de Frédéric Paulin

    Avec La fabrique de la terreur, Frédéric Paulin clos sa trilogie sur le terrorisme après La guerre est une ruse et Les prémices de la chute. L’auteur, dans le premier volet, La guerre est une ruse, dessinait une fresque remarquable sur l’Algérie du début des années 90 quand le monde bascula dans le terrorisme et l’intégrisme. Profondément politique et factuel, ce roman qui tient beaucoup d’un roman d’espionnage est tout simplement passionnant tout en restant une fiction. Le personnage principal, Tedj Benlazar, et... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 10:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 février 2020

Le poids des morts de Victor Del Arbol

      Traduction de l’espagnol par Claude Bleton.   Ce mois-ci, les éditions Actes Sud ont eu la très bonne idée de publier le premier roman de Victor Del Arbol, jusqu’ici inédit en France, Le poids des morts. Dans la préface, l’auteur dit qu’aujourd’hui, il n’écrirait pas cette histoire de la même façon. Je dois avouer que c’est un grand bien qu’elle n’ait pas été réécrite… Je n’avais pas aimé son dernier roman Par-delà la pluie dans lequel, je l’avoue, je m’étais ennuyée. Dans Le poids des morts, c’est... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 février 2020

Donbass de Benoît Vitkine

    Voici, pour moi, le meilleur polars français de ce début d’année et, encore une fois, c’est un premier roman. Benoît Vitkine est journaliste, correspondant pour un grand journal à Moscou et a couvert la guerre dans l’Est de l’Ukraine. Il nous livre un polar parfait, tant au niveau du fond que de l’intrigue policière ou encore de la forme. Concernant l’intrigue, des enfants sont retrouvés assassinés et leurs corps mis en scène. Henrik est flic au Donbass, tiraillé entre deux camps, au milieu d’une guerre... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 janvier 2020

Nous avons les mains rouges de Jean Meckert

    Les éditions Joëlle Losfeld republient depuis quelques années les romans de Jean Meckert. Romans oubliés ou introuvables, des inédits aussi, c’est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir cet auteur. Cette année est réédité Nous avons les mains rouges, publié pour la première fois en 1947. Au sortir de la guerre, le temps est à la guérison. Les villages comptent ceux qui ne reviendront pas et les sentiments de vengeance sont puissants. C’est une période après-guerre dont on ne parle jamais mais Meckert, avant... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 14:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 janvier 2020

Je suis le fleuve de T.E. Grau

    Traduction de l’anglais par Nicolas Richard.   Les éditions Sonatine commencent l’année avec un roman étrange et fascinant. Le style et les décors de ce roman vous donnent l’impression d’une lecture sous amphèts comme si vous plongiez dans un de ces rêves absurdes mais tenaces qui vous hantent toute la journée. Le soldat Broussard vit à Bangkok depuis la fin de la guerre du Vietnam. Souffrant d’un stress post traumatique il est forcé de rencontrer un psychiatre de l’armée américaine qui semble s’intéresser... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 16:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 septembre 2019

Le siège de Mossoul de Félix Jousserand

    Je participe rarement aux #Massecritiques de Babélio sauf quand l’opération porte sur la littérature dite générale et où on peut dénicher de bons romans parfois passés inaperçus ou simplement différents. Cette fois-ci j’ai participé pour Le siège de Mossoul de Félix Jousserand paru aux éditions Au diable vauvert. Pour ceux qui ne connaissent pas, cette maison offre très souvent des textes aux thèmes peu abordés ailleurs, des auteurs inédits et offre un choix éditorial très vaste. Ce livre n’échappe pas à la règle.... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2019

Zébu Boy de Aurélie Champagne

    Pour ceux qui suivent un peu la maison d’édition, une des caractéristiques de son « représentant » est l’emphase dont se moque d’ailleurs avec beaucoup d’humour une page facebook. La 4ème de couverture de Zébu Boy n’y échappe pas : Roman de la croyance, du deuil et de la survie, Zébu Boy fait naître les fleurs et se changer les balles en eau. Tout entier traversé d’incantations, ce premier roman qui oscille entre destin et pragmatisme, est porté par une langue puissante et fait entendre la voix... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,