20 septembre 2021

Docile de Aro Sainz de la Maza

    Traduit par Serge Mestre (Espagnol)   Actes Noirs m’a permis de découvrir l’auteur qui est devenu un de mes favoris : Agustin Martinez avec deux fabuleux polars. Aro Sainz de la Maza le rejoint maintenant avec Docile, polar magistral s’il en est. Parlons d’abord de ce que l’on peut voir de prime abord : la magnifique couverture de ce roman. Incroyablement raccord avec le texte, ténébreuse à souhait. Chapeau bas. Passons au texte. J’ai rarement vu autant de minutie dans un roman policier. Aucune... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 juin 2021

Chère petite de Romy Hausmann

    Traduit de l’allemand par Stéphanie Lux. Voici un roman qui se révèle plus intéressant par sa forme que par son fond. En effet, il est question ici de séquestration. Une jeune femme est enlevée par un homme qui l’oblige à se comporter comme son épouse et comme la mère de ses deux enfants. Elle semble avoir pris la place d’une précédente victime dont il ne reste aucune trace : Lena. Ce thème est un classique du genre pour les thrillers dits psychologiques qui n’ont plus grand-chose à apprendre à leurs... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
14 février 2021

Casanova et la femme sans visage d'Olivier Barde-Cabuçon

    Jusqu’à il y a peu, je n’étais pas du tout attirée par les romans historiques, polars ou autres. Cette fois-ci, j’ai eu envie de m’y plonger de façon assez radicale avec la première enquête du « commissaire aux morts étranges » d’Olivier Barde-Cabuçon. Casanova et la femme sans visage est donc la première enquête du Chevalier Volnay qui sera suivie de : -      Messe noire en 2013 -      Tuez qui vous voulez en 2014 -     ... [Lire la suite]
24 janvier 2021

Une vie de poupée de Erik Axl Sund

  Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Je me familiarise peu à peu aux polars nordiques et j’avoue y prendre goût, surtout quand je lis un excellent roman comme Une vie de poupée.Pour commencer, les prénoms des personnages sont prononçables et permettent d’identifier les personnages. C’est une chose qui me déplait beaucoup dans certains romans notamment les polars asiatiques ou d’autres romans nordiques que j’ai pu lire, quand on ne sait plus si le personnage est masculin ou féminin ou, pire, quand on ne se souvient plus de... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,