19 avril 2021

La nuit sur terre de Pierre Pelot

  Je me suis posé la question de savoir si j’allais faire un article sur ce roman. Il est épuisé en grand format comme en poche (chez Pocket). Mais on le trouve facilement en bouquinerie, sur eBay ou chez les vendeurs externes de Rakuten ou Amazon. Qui sait, si vous demandez à votre libraire la version poche, il pourra peut-être le commander. La Nuit sur terre date du début des années 80. Pour les plus âgés, vous rappelez-vous du livre du James Dickey (Gallmeister) ou du film Délivrance ? Pierre Pelot nous en raconte ici... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 11:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 avril 2021

Petite Louve de Marie Van Moere

  Beaucoup l’ont lu lors de sa sortie en 2014 et publié par La Manufacture de Livres ou encore en poche chez Pocket l’année d’après. Moi, non. C’est pourquoi je suis vraiment ravie que la maison d’édition ait choisi de rééditer ce titre de Marie Van Moere, ce qui m’a permis de le découvrir et même si je l’avais lu alors, je n’hésiterais pas à le relire. Je suis, comme beaucoup en ce moment, dans une période de lassitude morale. Je commence des livres, je les abandonne, je n’aime rien, je n’arrive pas à me concentrer. Et puis,... [Lire la suite]
03 avril 2021

Malamute de Jean-Paul Didierlaurent

    Parfois, pour une pause entre deux romans plus durs, on a besoin d’un tout petit peu de légèreté. Ce n’est pas une raison pour trop s’éloigner du Noir. Jean-Paul Didierlaurent signe ici un roman qui se rapproche de ce qu’on peut appeler « rural noir » ou « nature writting » avec des ingrédients qui sont classiques au genre : -      Un décor très Nature. Ici, nous sommes dans les montagnes, dans les Vosges. Les personnages évoluent dans une station de ski, la... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 mars 2021

Rosine, une criminelle ordinaire de Sandrine Cohen

    C’est comme ça, la mort donnée par autrui survient partout, n’importe où et même à la maison. En fait, c’est même là qu’elle advient le plus souvent, même si la plupart des gens ne le savent pas, ou plutôt ne veulent pas le savoir. Les enfants sont les premières victimes de ces crimes familiaux, juste avant les femmes. C’est comme ça, c’est la réalité et c’est son travail. Frédérique Maurois n’a fait qu’un compte-rendu pour les deux petites filles, la conclusion est la même : mort par noyade. Sandrine Cohen... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 15:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 mars 2021

Un voisin trop discret de Iain Levison

    Traduit de l’anglais par Franchita Gonzalez Batlle.   Trois hommes et deux femmes. Cinq personnages pour parler de l’armée, de la guerre, de convenances, d’homosexualité. Contrairement à d’autres articles sur ce roman, je ne vais pas comparer celui-ci aux précédents, tout simplement parce que c’est le premier que je lis de Iain Levison mais certainement pas le dernier. Cette histoire tourne autour de 5 personnes, deux couples et Jim. Jim est un soixantenaire qui est chauffeur Uber, par nécessité. Il est... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 mars 2021

1980 de David Peace - Le quatuor du Yorkshire #3

    Traduit de l’anglais par Daniel Lemoine.   1980 est le troisième volet du Quatuor du Yorkshire de David Peace. En 1974, le journaliste Edward Dunford enquêtait sur les meurtres de petites filles. En 1977, ce sont des prostituées qui sont sauvagement assassinées par un tueur à qui la police mais surtout les médias attribuent très vite le surnom de « l’étrangleur du Yorkshire ». Si Dunford n’est plus là pour mener son enquête de journaliste, Franck Whitehead, lui, est bien décidé à découvrir qui se... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 mars 2021

Dehors les chiens de Michael Mention

  Michael Mention est un auteur éclectique qui aime manipuler les époques, qui a pour muses la musique, comme dans Manhattan Chaos, ou le cinéma, à l’image du superbe Bienvenue à Cotton’s Warwick ou, comme ici, influencé par les Westerns. La référence à Bienvenue à Cotton’s Warwick n’est pas innocente car la première chose qu’on apprécie en ouvrant Dehors les chiens, c’est de retrouver cette écriture brute, saccadée, ces scènes cependant moins violentes mais qui restent très réalistes. Ce style qui apporte un souffle de... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 16:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 mars 2021

Mémoires flous de Jim Carrey

  Traduit de l’anglais par Sabine Porte.   J’ai reçu il y a peu de temps ce « roman » de Jim Carrey et Dana Vachon par le biais d’une masscritique « privilégiée » de Babélio, que je remercie néanmoins pour l’envoi de ce livre. La 4ème de couverture était tentante vu que Jim Carrey est un auteur qui me fait rire, dans les films dans lesquels il joue. On s’attend donc à une satire du business cinématographique et à une biographie quelque peu faussée de l’acteur. Alors certes, il y a une chronique... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 mars 2021

L'eau rouge de Jurica Pavicic

  Traduit du croate par Olivier Lannuzel.   Cette année, les éditions Agullo nous proposent de découvrir un nouvel auteur venant de l’Est, des Balkans, avec un auteur croate et au travers d’un polar. Tout commence avant la guerre fratricide des Balkans, en 1989, avec la disparition d’une jeune femme, Silva, après une soirée bien arrosée. La police et sa famille va la chercher partout. Meurtre ? Fugue ? Toutes les pistes seront étudiées et des présumés coupables seront désignés, puis disculpés quand une jeune... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 mars 2021

Dernier tour lancé d'Antonin Varenne

  J’attendais avec impatience le retour d’Antonin Varenne à La Manufacture de Livres. Le voici cette année avec un roman qui, il faut l’avouer, écrit et publié par quelqu’un d’autre, n’aurait pas éveillé une once d’intérêt chez moi. Mais le combo Varenne/La Manuf’ a suffi à me convaincre de lire ce roman et j’ai bien fait de faire confiance à Antonin. Qu’on aime ou pas les sports mécaniques, la moto en particulier, pour peu qu’on apprécie l’écriture de l’auteur, on ne peut pas rester insensible à ce roman et à ses... [Lire la suite]