28 mars 2021

Rosine, une criminelle ordinaire de Sandrine Cohen

    C’est comme ça, la mort donnée par autrui survient partout, n’importe où et même à la maison. En fait, c’est même là qu’elle advient le plus souvent, même si la plupart des gens ne le savent pas, ou plutôt ne veulent pas le savoir. Les enfants sont les premières victimes de ces crimes familiaux, juste avant les femmes. C’est comme ça, c’est la réalité et c’est son travail. Frédérique Maurois n’a fait qu’un compte-rendu pour les deux petites filles, la conclusion est la même : mort par noyade. Sandrine Cohen... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 15:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 mars 2021

Dehors les chiens de Michael Mention

  Michael Mention est un auteur éclectique qui aime manipuler les époques, qui a pour muses la musique, comme dans Manhattan Chaos, ou le cinéma, à l’image du superbe Bienvenue à Cotton’s Warwick ou, comme ici, influencé par les Westerns. La référence à Bienvenue à Cotton’s Warwick n’est pas innocente car la première chose qu’on apprécie en ouvrant Dehors les chiens, c’est de retrouver cette écriture brute, saccadée, ces scènes cependant moins violentes mais qui restent très réalistes. Ce style qui apporte un souffle de... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 16:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 mars 2021

Dernier tour lancé d'Antonin Varenne

  J’attendais avec impatience le retour d’Antonin Varenne à La Manufacture de Livres. Le voici cette année avec un roman qui, il faut l’avouer, écrit et publié par quelqu’un d’autre, n’aurait pas éveillé une once d’intérêt chez moi. Mais le combo Varenne/La Manuf’ a suffi à me convaincre de lire ce roman et j’ai bien fait de faire confiance à Antonin. Qu’on aime ou pas les sports mécaniques, la moto en particulier, pour peu qu’on apprécie l’écriture de l’auteur, on ne peut pas rester insensible à ce roman et à ses... [Lire la suite]
05 mars 2021

Un dernier ballon pour la route de Benjamin Dierstein

    Un dernier ballon pour la route, c’est un peu la phrase « fil rouge » de ce roman noir. Il faut avouer qu’il est beaucoup question de ballons dans cette histoire, la plupart des scènes les plus improbables se déroulent au bord d’un zinc et sont imbibées de piconard (pour savoir ce que c’est, il faudra lire le roman) ou de Suze. L’auteur en profite pour nous offrir une avalanche de sketchs de comptoirs à prendre à différents degrés mais qui m’ont beaucoup amusée. Mais parlons d’abord de la trame. Parce... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 février 2021

Le schmock de Franz-Olivier Giesbert

  “Schmock”, si on recherche sa signification, est un mot yiddish qui désigne une personne idiote. Pour Franz-Olivier Giesbert, "c'est un mot yiddish qui veut dire trois choses, un mot qui veut dire con, qui veut dire salaud et qui veut dire pénis, mais un pénis du genre ramollo" et il en affuble Hitler dans son roman Le schmock. Ce roman est une exceptionnelle source d’informations sur les origines du nazisme et, par-dessus tout, l’ascension incompréhensible d’Adolf Hitler. Le travail de documentation est visiblement énorme... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 février 2021

Casanova et la femme sans visage d'Olivier Barde-Cabuçon

    Jusqu’à il y a peu, je n’étais pas du tout attirée par les romans historiques, polars ou autres. Cette fois-ci, j’ai eu envie de m’y plonger de façon assez radicale avec la première enquête du « commissaire aux morts étranges » d’Olivier Barde-Cabuçon. Casanova et la femme sans visage est donc la première enquête du Chevalier Volnay qui sera suivie de : -      Messe noire en 2013 -      Tuez qui vous voulez en 2014 -     ... [Lire la suite]

10 février 2021

La république des faibles de Gwenaël Bulteau

    On disait : Vive la république ! et le client répondait : qui prend soin des faibles ! Caron connaissait l’expression, bien sûr. Grâce à l’Etat de droit, la république s’enorgueillissait de protéger les faibles, surtout les enfants, et de les aider en cas de malheur. Il s’agissait de leur donner une chance de s’en sortir malgré un mauvais départ dans la vie. Ici, tout le contraire, la pauvre Esther s’en prenait plein la gueule. Dans cette république dévoyée, les faibles buvaient le calice... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 février 2021

C'est l'inuit qui gardera le souvenir du Blanc de Lilian Bathelot

  J’ai découvert l’écriture de Lilian Bathelot avec son magnifique « Simple mortelle » paru à La Manufacture de Livres, une écriture très mature, un roman ancré dans le genre qu’on appelle « rural noir » et qui a vu émerger des Franck Bouysse, pour n’en citer qu’un seul. Quand j’ai vu que sortait en poche C’est l’inuit qui gardera le souvenir du Blanc, paru en grand format il y a près de quinze ans, je me suis dit que j’allais le lire, ne serait-ce que pour voir l’évolution. Depuis quelques mois et encore... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 janvier 2021

Les jardins d'Eden de Pierre Pelot

  Parler du dernier roman d’un de ses auteurs favoris c’est compliqué. Forcément quand on a ouvert le bouquin, on savait plus ou moins à quoi s’attendre. Evidemment on se dit qu’il va peut-être lire la chronique et on espère être moins mauvaise que d’habitude. Peut-être même qu’on risque de manquer d’objectivité. Quand on ouvre un livre écrit par Pierre Pelot, on s’attend à quoi ? On se dit qu’on va être menée en bateau et malmenée au bout d’un certain nombre de pages. On se rappelle de La forêt muette ou d’Une... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 13:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 janvier 2021

La ville rousse de Fabrice Lardreau

  Il y a plusieurs choses qui peuvent vous attirer vers un roman : son auteur, sa maison d’édition, sa couverture, le résumé, les avis qu’ont publiés des journalistes, des blogueurs, votre libraire peut-être. En ce qui me concerne, j’avoue ne pas lire les avis des uns et des autres, mon libraire peut témoigner que je ne l’écoute jamais. Je ne connaissais pas Fabrice Lardreau et n’avait jusqu’ici jamais lu de romans des éditions Julliard. Par contre, cette couverture a retenu mon attention, assez pour que j’aille lire le... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,