18 mai 2020

Banditi d'Antoine Albertini

  La Corse. Destination de rêve pour ceux de métropole, c’est une image de carte postale. Qui de plus habilité qu’un privé, ex-flic, alcoolique ascendant dépressif qui ne se remet pas de la disparition de sa femme, pour nous faire découvrir la Corse de l’intérieur ? Quand ce privé est chargé de retrouver l’oncle de son ami Fabien, ex-militant nationaliste, qui s’est évaporé dans la nature, il ne se doute pas qu’il va devoir remuer le passé alors que les cadavres s’entassent devant lui. L’auteur nous raconte donc ces... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 07:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 avril 2020

Les lumières de Tel-Aviv d'Alexandra Schwartzbrod

    Ce n’est plus un secret pour ceux qui me connaissent un tout petit peu, j’aime la littérature et la culture orientale, Afrique du Nord et Moyen Orient. J’ai une autre passion à part la littérature, bien que cela en soit un vecteur, c’est découvrir d’autres cultures parce que j’ai toujours pensé que nos différences étaient notre richesse. Quand on combine tout ça dans un roman, comme dirait mon ami Benjamin Fogel, d’anticipation politique, forcément, je suis une lectrice comblée. Alexandra Schwartzbrod, dans ce... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 avril 2020

Doux comme la mort de Laurent Guillaume

    La période est compliquée. Moral en berne, manque d’énergie et pour beaucoup, besoin de se défouler. Moi, pour me défouler, j’aime choisir dans ma bibliothèque soit un polar drôle et déjanté, soit un roman écrit à l’encre virile et musclée. Laurent Guillaume est, sans aucun doute, l’auteur le plus doué dans la catégorie polar musclé avec surdose de testostérone. Ce roman n’est pas son dernier, c’est un roman paru en 2011 à La Manufacture de livres alors maison d’édition débutante. L’exemplaire que j’ai acheté est... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 avril 2020

Les yeux fumés de Nathalie Sauvagnac

    Retour aux auteurs et auteures du Noir français avec ce roman de Nathalie Sauvagnac. J’ai mis un peu de temps à me lancer dans sa lecture car sa 4ème de couverture m’a semblée proche du thème d’un roman lu il y a quelques temps de Hervé Prudon : Nadine Mouque (La Noire, Gallimard). Si Les yeux fumés parle d’un jeune des cités, ici, on est plus dans le roman noir social. Philippe est un adolescent d’une cité. Il n’est plus scolarisé, n’a pas de travail, n’est pas le fils aîné chéri de ses parents et passe ses... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 13:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 avril 2020

Tamanoir de Jean-Luc D'Asciano

    La maison d’édition Aux Forges Vulcain verse rarement dans le polar, celui-ci étant annoncé comme tel, il a attiré mon attention. Tamanoir est le surnom d’un détective privé. En lisant dans le journal le fait qu’on a retrouvé deux cadavres au cimetière du Père Lachaise, il décide de mener l’enquête sans pour autant avoir été mandaté par quelque client. Soyons honnêtes dès le départ, la trame policière n’a pas beaucoup d’intérêt. Mal menée et sans cohérence, ce n’est visiblement pas le but de ce roman qui, par... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mars 2020

Nos secrets jamais de Cyril Herry

  J’ai découvert la plume de Cyril Herry il y a deux ans avec son roman Scalp, paru également chez Seuil et dans la même collection, Cadre Noir.   Scalp de Cyril Herry - EVADEZ-MOILe pitch : Hans a neuf ans quand sa mère lui apprend que son père biologique n'est pas celui qui l'a élevé. Son beau-père parti, ils partent tous les deux à la rencontre d'Alex, ce père mystérieux qui vit dans une yourte au bord d'un lac cerné par la forêt.http://www.evadez-moi.com Il mettait en scène une femme et son petit garçon,... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mars 2020

La fabrique de la terreur de Frédéric Paulin

    Avec La fabrique de la terreur, Frédéric Paulin clos sa trilogie sur le terrorisme après La guerre est une ruse et Les prémices de la chute. L’auteur, dans le premier volet, La guerre est une ruse, dessinait une fresque remarquable sur l’Algérie du début des années 90 quand le monde bascula dans le terrorisme et l’intégrisme. Profondément politique et factuel, ce roman qui tient beaucoup d’un roman d’espionnage est tout simplement passionnant tout en restant une fiction. Le personnage principal, Tedj Benlazar, et... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 10:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mars 2020

Les abattus de Noëlle Renaude

    Dans la série « romans déprimants » mais très bons, je vous présente Les abattus de Noëlle Renaude. Parce que le moins que l’on puisse dire c’est que c’est sombre, pas une once de bonheur dans ce roman mais ce n’est pas pour me déplaire. Ce roman est constitué de trois parties dans lesquelles l’angle de vue change radicalement. La construction est inattendue et inédite. Dans la première partie, un jeune homme, dont nous ne connaîtrons jamais le nom, ni même le prénom, ni ceux de ses deux frères ainés,... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 mars 2020

I am vampire de Romain Ternaux

    Avec la plupart des maisons d’édition auxquelles je suis habituée, je sais à quoi m’attendre : bon polar, passionnant roman géopolitique, belle histoire humaine, etc… Mais il en est une avec laquelle je sais que le texte sera une surprise. Comme je suis d’une curiosité maladive concernant la littérature, j’aime beaucoup les romans d’Aux Forges Vulcain. I am vampire est un roman à l’histoire et aux personnages complètement improbables mais jubilatoires, un peu dans le même style que Quatorze crocs de Matin... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 mars 2020

Tuer le fils de Benoît Séverac

      Il y a trois ans (déjà) sortait, à La Manufacture de Livres, 115. Un roman où Benoît nous parlait de sa ville, de ma ville, Toulouse, et du travail sans fin des services sociaux. C’était un roman noir et social. Cette année parait, chez le même éditeur, Tuer le fils. On reste dans le Noir. Mais quel changement dans l’écriture ! Et pour mon plus grand plaisir. Même si j’aimais déjà le style de l’auteur, j’ai lu ici un roman que j’ai ressenti comme plus personnel. Benoît Séverac, par le biais de... [Lire la suite]
Posté par LauLo-EvadezMoi à 16:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,