Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
EVADEZ-MOI
11 octobre 2021

Rose Royal et la Retraite du juge Wagner de Nicolas Mathieu

rose royal

 

 

 

Qui n’a pas entendu parler de Nicolas Mathieu ? Prix Goncourt 2018 avec Leurs enfants après eux, primé plusieurs fois pour son premier roman Aux animaux la guerre, on réalise en lisant les deux nouvelles de ce recueil qu’il est aussi un très grand auteur de littérature noire.

Il aborde ici deux thèmes reliés entre elles par les ravages de la détention d’armes par des personnes qui n’en ont aucune légitimité ni expérience.

 

Il est quasiment impossible de faire un résumé de ces nouvelles qui sont très courtes, moins de 100 pages chacune, mais je vais tenter quand même d’en parler un peu.

Rose Royal, c’est l’histoire d’une femme, Rose, magnifique personnage de femme libérée mais qui a au fond d’elle des cicatrices laissée par des hommes. Rose a un flingue, pour se protéger, quand elle sort le soir au bar le Royal. Là où elle rencontrera un homme, le dernier, qu’elle espère différent.

La retraite du juge Wagner, c’est l’histoire d’un homme cette fois-ci. Un juge à la retraite mais terrorisé par la mafia Corse dont il redoute les représailles après qu’il a envoyé pas mal de ses membres sous les verrous. Le juge a un flingue, pour se protéger, se rassurer aussi. Ce juge est un homme bon, peut-être un peu trop, jusqu’à ouvrir la porte de son appartement à un jeune qui avait tenté de le braquer en car-jacking peu de temps auparavant.

Rose et le juge ont une arme, tous les deux dans le seul but de se protéger. Mais était-ce la bonne méthode ? Pour le savoir, il faudra que vous lisiez ces deux nouvelles.

C’est trop court, on en ressort frustré(e). C’est évidemment bien écrit car Nicolas Mathieu a ce petit quelque chose qui rend un texte superbe, le talent ça s’appelle.

A lire en poche chez Babel (Actes Sud) sans l’ombre d’une hésitation.

 

 

Rose Royal

Chaque soir après le boulot, Rose se rend au Royal, un rade comme il y en a partout, où elle boit trop et trompe sa solitude avec quelques cœurs fêlés du même genre. Parce qu'à cinquante ans passés, Rose a bien morflé.

http://www.actes-sud.fr



 

A lire aussi :

 

Leurs Enfants Après Eux de Nicolas Mathieu - EVADEZ-MOI

La première fois où j'ai entendu parler de ce roman, c'est quand la couverture a été dévoilée. Je me suis dit " oh purée, de la romance ", non merci. C'est clairement un genre que je ne peux pas lire.

http://www.evadez-moi.com



 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité
Newsletter
Archives
Publicité