Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
EVADEZ-MOI
4 avril 2020

L'agent du chaos de Giancarlo De Cataldo

71OTRyNLNGL

 

Traduit de l’italien par Serge Quadruppani.

 

J’ai reçu ce roman dans le cadre d’une opération Masse-critique sur Babélio et ça tombe bien puisqu’il est en sélection du Prix Violeta Negra Occitanie 2020 de Toulouse Polars du Sud.

Je m’attendais à un polar ou, tout du moins, à un polar. Ce n’est en fait ni l’un ni l’autre.

Je dirais qu’il y a deux parties qui s’entremêlent dans ce roman, ou plutôt deux thèmes.

Le premier et peut-être le plus visible pour qui s’attache plus aux histoires qu’aux messages contenus dans les romans, c’est une vision panoramique de l’évolution de l’usage des drogues par la jeunesse mais aussi par les services secrets américains afin de contrôler cette jeunesse. Fin des années soixante et début des années 70, aux Etats-Unis, c’est la guerre du Vietnam mais aussi, et surtout sur le continent américain, c’est la révolution sexuelle et l’explosion de l’usage du LDS. Jay Dark est un agent de la CIA au passé trouble, si trouble que personne ne sait réellement qui il est. Un romancier est chargé par maître Flint, avocat de Jay Dark, de raconter sa véritable histoire, selon la vérité, bien entendu des services secrets américains.

Mais il y a également une autre façon d’aborder ce roman qui tient d’avantage du fond que de la forme. De Cataldo démontre ici le pouvoir de la fiction dans la création de personnages troubles, multiples, quasiment mutants. Ce pouvoir utilisé par, bien sûr, les auteurs mais aussi par les médias, les gouvernements. C’est intéressant et déroutant.

Personnellement, je n’ai pas été emballée plus que ça et j’ai parfois trouvé le temps long. L’écriture ne m’a pas non plus interpelée, pas plus que l’histoire. Encore une fois, j’ai plus été intéressée par le thème de fond que par son papier d’emballage.

 

4ème de couverture :

Jay Dark a-t-il vraiment existé ? Deux hommes, un romancier et un avocat, se retrouvent dans des lieux insolites de la capitale romaine. Maître Flint prétend raconter la véritable histoire de Jay Dark, agent de la CIA chargé de répandre les nouvelles drogues des années 70 dans les mouvements de contestation étudiants.

On suit alors le parcours d'un jeune enfant des rues, cambrioleur à Manhattan, puis cobaye dans la célèbre clinique de Bellevue Hospital où fut lancé le Programme, qui expérimenta sur des patients plus ou moins volontaires les effets du LSD et de bien d'autres drogues. On le retrouve au cœur de l'essor de la contre-culture, de Berkeley à Londres en passant par San Francisco et New York, des readings de Burroughs et Alexander Trocchi aux folies de Warhol et Timothy Leary, des errances en bus bariolé à l'essor des Black Panthers.

 

L’auteur :

Giancarlo DE CATALDO, magistrat à la cour de Rome, est l'un des écrivains de roman noir les plus importants d'Italie, devenu aussi une grande signature de la presse et un homme de télévision apprécié.

Il est l'auteur, entre autres, de Romanzo criminale, Les Traîtres et du magistral et prophétique Suburra.

 

Editeur : Points (mars 2020) Métailié (mars 2019)

Collection : Points policiers

ISBN : 978-2757881026

 

 

L'Agent du chaos, Giancarlo (de) Cataldo, Policier / Thriller - Points

"On ne sait si la réalité dépasse ici la fiction ou le contraire." Le Monde des Livres Qui était Jay Dark ? A-t-il vraiment existé ? Un avocat californien, Maître Flint, prétend raconter la véritable histoire de cet agent de la CIA chargé de répandre le LSD dans les foyers de la contre-culture, jusqu'à devenir un agent double, infiltré dans le camp de la contestation étudiante des années 1970.

http://www.editionspoints.com



 

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité
Newsletter
Archives
Publicité