61pHrISPKHL

 

 

Traduction du portugais par Maïra Muchnik.

 

Ouvrir un livre des éditions Agullo c’est souvent comme tourner la manivelle d’une boîte avec un automate à l’intérieur qui va sortir et vous surprendre.

Dans ce livre, l’auteur nous offre deux textes complètement différents et tout aussi incroyables.

 

Le terroriste joyeux est un huis-clos entre deux personnages écrit comme un dialogue de théâtre. L’un est un prisonnier, en détention pour avoir tenté de déposer une bombe. Le second est son geôlier, en charge de son interrogatoire. Dans leurs échanges vont être abordés de façon très perspicace plusieurs thèmes d’actualité et de société. La verve du premier n’a d’égal que la crédulité du second jusqu’à un final pour le moins surprenant.

Un texte très intelligent à la construction originale rempli de messages sur notre monde actuel.

 

Le virus de l’écriture est quant à lui un texte qu’on pourrait croire d’anticipation, presque post apocalyptique pour tout lecteur. C’est une réflexion pleine de bon sens sur une certaine partie du monde de l’édition. On peut trouver ça drôle et pourtant, j’aurais tendance à dire qu’on n’est pas loin d’être confrontés à ce virus quand on voit la masse de romans pour cette rentrée littéraire, le nombre d’auto-édités (pardon, auteurs indépendants) et d’auteurs auto-proclamés qui se lancent aussi. Tout le monde semble avoir une âme d’écrivain. Oui mais.

Un texte très juste.

 

Je n’ai préféré aucun de ces deux textes, les deux sont tellement différents que je ne peux faire un choix. J’ai aimé les deux et vous recommande donc de tourner la manivelle de ce livre et de vous laisser surprendre par ce qui va en jaillir.

 

 

4èmes de couverture :

" Mesdames et messieurs, circulez, Il n'y a rien à voir Tout est sous contrôle. "

Un roman, suivi d'une nouvelle en bonus. Avec une grande maîtrise, Rui Zink joue de la farce et de l'humour pour questionner notre rapport aux maux de notre temps que sont le terrorisme, la torture, mais aussi le pouvoir et la manipulation.

PRIX UTOPIALES 2018 pour le précédent titre L'Installation de la peur

Le Terroriste joyeux

Un dialogue. Deux personnages : un présumé terroriste face au policier qui l'interroge. Le premier est cueilli à la frontière, à sa descente de l'avion, transportant des explosifs. Sa défense : il n'a fait que les transporter pour son cousin, en échange d'un peu d'argent. Les autorités n'avaient qu'à lui demander de remplir préalablement un formulaire ! Le ton est donné. Au fil de l'interrogatoire, le doute s'installe, un glissement insidieux se produit, les rôles se défont : il n'y a plus un terroriste et un policier, mais simplement deux hommes. Et dans un système qui prône la suspicion, la méfiance et la haine de l'autre, le sort de ces hommes n'est peut-être pas si différent...

 

Le Virus de l'écriture

Un virus hautement contagieux se répand partout, et à grande vitesse : le nombre d'écrivains et de poètes augmente à vue d'œil. Et ils écrivent bien par-dessus le marché ! L'épidémie est d'abord saluée avec enthousiasme, considérée comme une nouvelle Renaissance par les journalistes, commentateurs et autres critiques. Bien vite, pourtant, les choses tournent vinaigre : les marchés et les magasins sont vides, la pénurie alimentaire menace, plus personne n'assume ses fonctions. Tout le monde écrit. Mais si tous écrivent, qui reste-t-il pour lire ? Ainsi s'interroge le narrateur, mystérieusement immunisé. Existe-t-il un espoir de trouver d'autres lecteurs pour former une cellule de résistants ? Pour empêcher la lecture et les langues de mourir ? Telle est la puissance, follement perverse, du virus.

 

L’auteur :

Né à Lisbonne en 1961, professeur de littérature portugaise et de théorie de l'édition à l'Universidade Nova de Lisbonne, Rui Barreira Zink est l'auteur de récits pour la jeunesse, de scénarios de bande dessinée et de plusieurs romans dont L'Installation de la Peur, paru aux éditions Agullo en 2016 et lauréat du Prix Utopiales du meilleur roman européen en 2017.

 

 

à paraître - Agullo Éditions

Traduit du portugais par Maïra Muchnik Le Terroriste joyeux Un dialogue. Deux personnages : un présumé terroriste face au policier qui l'interroge.Le premier est cueilli à la frontière, à sa descente de l'avion, transportant des explosifs. Sa défense : il n'a fait que les transporter pour son cousin, en échange d'un peu d'argent.

http://www.agullo-editions.com



 

Editeur : Agullo (août 2019)

Collection : Agullo fiction

ISBN : 979-1095718604