41SqZ7p9IaL

 

 

Traduction de Jean-François Gérault.

 

Traduit et publié en 2010 chez Payot-Rivages, Patagonia Tchou Tchou vient d’être réédité en poche dans la collection Rivages Noirs.

C’est une excellente occasion pour découvrir ce roman loufoque d’un braquage de train pour le moins improbable.

Raúl Argemí nous en traîne en Patagonie à bord de la Trochita, un petit train qui continue de sillonner cette contrée à une allure folle de quelques 40 kilomètres par heure, obligeant à refaire le plein d’eau sans arrêt. A son bord une poignée de touristes, le conducteur de la locomotive et son mécanicien, un prisonnier et son garde, deux sacs d’argent et Haroldo, dit Butch Cassidy, ainsi que Genaro, dit Bairoletto, tous deux venus pour libérer Beto, le prisonnier et frère d’Haroldo.

Dès les premières pages, tout ne se déroule pas comme prévu et le voyage se révèlera drôle, décalé mais dramatique à la fois.

Dans ce petit train, les voyageurs vont développer un sens de l’entraide et du partage qui va les amener à se rapprocher les uns des autres. Partager la nourriture, le petit poêle pour se réchauffer, aider une jeune femme à accoucher, déblayer les voies de la Trochita après l’orage, ils vont partager tout cela.

L’apothéose viendra quand un sénateur aux idées pour le moins opposées à celles des voyageurs montera à bord afin de faire un film de propagande pour sa course à l’élection présidentielle.

C’est un roman auquel je ne m’attendais pas. C’est désopilant, totalement improbable et les personnages sont tellement pittoresques qu’on les adore dès le début. Mais quand on regarde en profondeur c’est aussi le reflet d’une société qui ne pourra marcher qu’avec entraide et partage, un reflet que l’auteur ne veut ni trop appuyé, ni trop léger.

Premier roman que je lis de l’auteur, Patagonia Tchou Tchou donne envie de découvrir notamment « A tombeau ouvert » qui vient de paraître en grand format.

 

 

4ème de couverture :

 Deux hommes embarquent à bord de La Trochita, un train antédiluvien qui parcourt la Patagonie argentine. Haroldo, un ancien marin qui se prétend le descendant de Butch Cassidy, a entraîné son ami d'enfance Genaro, ex-conducteur de métro, dans une aventure risquée : les deux compagnons projettent de prendre en otages les passagers du train pour libérer Beto, le frère d'Haroldo, prisonnier en transit. En outre, ils comptent bien profiter de l'occasion pour mettre la main sur les sacs de billets qui se trouvent dans l'un des wagons. Cependant, rien ne se passe comme prévu. Il n'y a pas grand monde dans le train et la prise d'otages tourne court...

 

L’auteur :

Raúl Argemí est né à La Plata, en Argentine. Acteur et directeur de théâtre, il participe à la lutte armée contre la dictature, ce qui lui vaut d'être emprisonné. Libéré, il devient journaliste et collabore notamment au Monde diplomatique. Il s'installe en Espagne où il séjourne quelque temps. Mais la crise de 2008 l'oblige à retourner en Argentine où il vit aujourd'hui. Il est l'auteur de plusieurs romans noirs, dont Les morts perdent toujours leurs chaussures et A tombeau ouvert.

 

Patagonia Tchou Tchou | Rivages

Deux hommes embarquent à bord de La Trochita, un train antédiluvien qui parcourt la Patagonie argentine. Haroldo, un ancien marin qui se prétend le descendant de Butch Cassidy, a entraîné son ami d'enfance Genaro, ex-conducteur de métro, dans une aventure risquée : les deux compagnons projettent de prendre en otages les passagers du train pour libérer Beto, le frère d'Haroldo, prisonnier en transit.

https://www.payot-rivages.fr



 

  • Editeur : Rivages (mai 2019 pour l’édition poche)
  • Collection : Rivages/Noir
  • ISBN : 978-2743647728