51r-XUsoxmL

 

Quand j’ai reçu le catalogue des parutions Rivages, j’ai tout de suite flashé sur cette superbe couverture.

A la lecture de la quatrième de couverture, j’ai pensé que ce roman serait différent de ce que j’ai lu récemment.

Et quelle jolie découverte !

 

Le pitch :

A la veille du départ du Titanic pour sa traversée d’inauguration, le créateur le plus en vogue de Paris, Paul Poiret, organise une fête fastueuse : la Mille et Deuxième nuit. Une grande opération commerciale pour lancer son tout nouveau parfum. Mais la fête tourne mal quand Svetlana, l’une des invitée, est retrouvée morte et sa rivière de diamants envolée. Son secrétaire particulier va être soupçonné, puis accusé.

 

Mon avis :

Ce roman entame cette nouvelle année en m’apportant une vraie belle surprise.

D’abord, cette histoire, malgré une grande part de fiction, est basée sur des faits réels. Paul Poiret, surnommé « le magnifique » ou « The king of fashion » outre-Atlantique, où ses modèles faisaient fureur, ce couturier fut le premier à révolutionner la mode.  Généreux et surtout amateur de femmes et de soirées arrosées, Paul Poiret donnait des fêtes grandioses. La plus décadente eut lieu dans son hôtel particulier de l’avenue d’Antin, la fameuse « Mille et deuxième nuit », en 1911.

Le roman, tout comme la soirée bien réelle, ont commencé par ce carton d’invitation.

 

IMG_0386

Vous trouverez plus d’infos sur ce site :

 

Paul Poiret

Il y a tout juste cent an, par une douce soirée d'été, Paul Poiret donnait, dans les jardins de son hôtel parisien du 107, rue du Faubourg Saint-Honoré et 26, avenue d'Antin (notre actuelle avenue Franklin D. Roosevelt), la plus créative, la plus extraordinaire des fêtes costumées du XXème siècle.

http://www.stephane-jacques-addade.com



L’auteur a ce talent incroyable de vous catapulter plus d’un siècle en arrière, de vous y plonger complètement. Ainsi, tout au long de cette histoire, Carole Geneix nous parlera de Bonnot, Balzac, Zola. Elle nous explique le contexte politique avec les relations particulières entre russes bolchéviques et les français, un français quelque peu fasciste et antisémite, apeuré par ces Juifs venus de l’Est et ces « communistes bolchéviques ». Une France, qui, à trois ans d’une des guerres les plus meurtrières qu’elle va connaitre, ne réalise pas encore.

La mise en place des décors et des personnages est telle qu’on a vraiment l’impression d’assister à cette soirée.

Les personnages, qu’on pourrait voir caricaturaux, ne sont que le reflet de cette époque faste d’avant guerre qui voyait la naissance d’avancée technologiques comme les voitures qui côtoyaient encore les chevaux. Image de la démesure de l’époque, la construction du Titanic.

Dimia (Dimitri) le secrétaire de Svetlana, personnage principal de ce roman, est un jeune homme dévoué à sa patronne à qui il voue une admiration quelque peu excessive.

Svetlana, la victime, femme artificielle, bourgeoise russe précieuse, nous est présentée telle quelle, entre écervelée et mère indigne qui déteste son propre fils mais couvre de cadeau son secrétaire particulier, le faisant passer pour un gigolo aux yeux des enquêteurs.

Paul Poiret enfin, homme à femmes, sauf à la sienne. Un homme qui se révèlera finalement fidèle en amitié et extraordinairement généreux.

Carole Geneix fait preuve d’un style qui mélange intrigue « à l’anglaise » puisqu’on sent l’âme d’Agatha Christie dans ses lignes et sensualité avec quelques scènes qui réchauffent l’atmosphère sans être pour autant torrides.

Un auteur au fort potentiel et preuve en est puisque éditée, quand même, chez Rivages, et pour un premier roman c’est déjà une belle reconnaissance.

Une réussite donc que ce roman noir rétro à souhait et à découvrir absolument.

 

4ème de couverture :

Peu avant le voyage inaugural du Titanic, le couturier Paul Poiret donne une réception à la splendeur inégalée pour lancer sa ligne de parfums. Placée sous le signe de l'Orient, c'est "La Mille et Deuxième Nuit". Parmi les invités, la fantasque comtesse russe Svetlana Slavskaïa, accompagnée de son secrétaire et confident Dimitri Ostrov, un jeune Juif qui a fui les Bolcheviks. La comtesse porte ses plus beaux atours, dont une extraordinaire rivière de diamants offerte par un admirateur. Mais au cours de la soirée, elle est retrouvée sans vie, probablement étranglée. Et le collier disparaît, presque sous les yeux de l'assistance...

 

L’auteur :

Après des études de lettres, Carole Geneix trouve du travail en Corée du Sud puis part vivre en Russie. Elle finit par s’installer aux USA où elle dirige un lycée bilingue. Elle se lance dans l’écriture à la suite d’un pari : participer à un concours de nouvelles policières sur fond historique. De fil en aiguille, la nouvelle est devenue La Mille et Deuxième Nuit.

 

  • Editeur : Rivages (3 janvier 2018)
  • Prix : 19.50 €
  • ISBN: 9782743641986