9782330086848

 

1870, Connie est la fille d’un riche propriétaire terrien et de bétail à Signal, Utah. Humiliée par son fiancé qui s’enfuit face à son rival, Franck Ivey, Connie décide de déclarer la guerre à son père et à Franck, avec l’aide de Dave, un cowboy au passé douteux qui va ramener avec lui son ami Bill Shell, fougueux et roublard mais surtout qui a une sérieuse dent contre Ivey. Leur rafler des terres pour y mettre des moutons, tel est le projet de Connie, coûte que coûte.

 

Mon avis :

Voici un western, réédité par Actes Sud. Sorti aux US en 1943, ce western est très proche du Roman Noir actuel. En effet, même si le fond reste une guerre pour des arpents de terre, le thème prédominant reste la guerre d’égos et l’esprit de vengeance.

Aucun des personnages de ce roman n’est ni totalement « gentil », ni totalement « méchant ». C’est ce qui donne aussi à cette histoire son originalité.

Connie, personnage central, est une jeune femme belle et courtisée, mais elle est par-dessus tout entêtée, susceptible, jalouse, manipulatrice et égocentrique.

Dave, lui, ferait presque partie des gentils, si ce n’est son côté mystérieux. Il reste le personnage le plus attachant de ce roman. Un drame a détruit sa vie, une réputation d’alcoolique lui colle aux santiags et il a bien du mal à résister à Connie.

Franck Yvey, lui, ferait d’avantage partie des « méchants » sauf qu’il n’est pas forcément coupable de ce dont on l’accuse.

Bill est un personnage plus complexe. Fidèle et loyal en amitié mais menteur dans l’âme. Lui aussi ne saura pas résister au charme de Connie qui s’en servira impunément.

Ce western est un vrai petit bijou. La traduction d’Arthur Lochman ne lui donne pas cet air désuet, limite ringard, qu’on pourrait attendre d’un roman vieux de 75 ans.

L’histoire est rythmée, les personnages très aboutis, c’est noir, très noir, parfois violent. Si ce n’est la période pendant laquelle cette histoire se déroule, la trame reste indémodable.

Actes Sud a déjà réédité un roman de Luke Short en 2016, Ciel Rouge.

Le genre western revient en force depuis quelques temps et je vous conseille de lire cet ancêtre du roman noir ou du thriller pour certains titres. Dépouillé de trop de violence ou de scène sanglantes, dispensé d’un langage parfois un peu trop châtié pour certains dans les productions actuelles, le western regorge de pépites et de romans cultes, à découvrir ou redécouvrir.

 

4ème de couverture :

Mettant face à face deux clans qui se disputent des pâturages, Femme de feu semble de prime abord un western des plus classiques. Mais l’héroïne est d’une modernité inattendue : au sein d’une société patriarcale, elle s’efforce d’obtenir son indépendance matérielle et amoureuse. De fait, Connie est une vamp manipulatrice et passionnée. Elle cherche par tous les moyens à se libérer des intentions de son père mais chacun de ses actes révèle également son côté tragique, désespéré.
Le sens extraordinaire qu’a Luke Short de la psychologie de ses personnages, le climat sombre et réaliste qu’il impose et son style rapide, nerveux, rendent ce roman original et captivant.
En 1947, André De Toth l’a porté à l’écran de manière magistrale, avec de nombreux extérieurs. Ce western, réédité en DVD (2012), le premier du genre avec des personnages de femmes aussi importants, est devenu un classique.

 

L’auteur :

Né à Kewanee (Illinois), Luke Short a été journaliste avant de devenir un des plus prolifiques écrivains de romans "Western". Nombre de ses romans ont été porté à l'écran, comme par exemple Blood in the Moon (Ciel rouge), et Ramrod.

 

Actes Sud Littérature
Collection : L'Ouest, le vrai

Parution : Novembre, 2017 

Traduit de l'américain par : Arthur LOCHMANN

ISBN 978-2-330-08684-8
prix: 22, 50€ 

 

Découvrez un extrait ici :

 

Femme de feu

Une femme sûre d’elle manipule deux propriétaires de ranch pour échapper au destin que sonpère lui réserve et sauver les pâturages de l’homme qu&rsq

https://www.actes-sud.fr