41YrRr3Sw7L

 

Stephen King aurait donc dit de ce roman « brillant et totalement original ».

Force est de constater que ce roman aurait pu être écrit par le Maître lui-même.

Ici, nous retrouvons tous les codes des romans fantastiques de Stephen King réunis en une histoire terriblement efficace et diablement flippante.

Un village quelque part dans les Etats-Unis (le centre, forcément) cache un secret vieux de plusieurs siècles. Une sorcière le hante, yeux et bouche cousus. Quiconque révèlerait ce secret serait promis à une mort affreuse. C’est sans compter sur un groupe d’ados, bien résolus à se jouer de la sorcière et des habitants de ce village.

Nous retrouvons donc une sorcière avec une allusion plus que forte aux sorcières de Salem.

Les personnages principaux, des ados et jeunes ados en mal de bêtises et de liberté qui vont provoquer une catastrophe aussi mystique que réelle.

Vous trouverez aussi un chien qui devient fou lorsque la sorcière traine dans le coin.

Alors oui, nous avons un condensé de ce qu’on peut trouver de meilleurs dans les romans fantastiques. Et, encore une fois, cela fonctionne parfaitement.

Et même si vous êtes rompu(e) au genre, ce roman saura vous appâter et vous combler.

L’histoire est passionnante et j’ai retrouvé ce que j’avais perdu depuis longtemps : des frissons en lisant.

Le style est clairement maîtrisé, l’écriture aussi. C’est rythmé, sans descriptions longues et inutiles.

Les personnages, autant adultes qu’ados sont parfaitement amenés et crédibles.

Les puritains et autres intégristes catholiques en prennent pour leur grade, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Le musèlement par la restriction à l’accès à Internet des habitants de ce village est un aspect intéressant, tout comme la manipulation par les médias contrôlés, la surveillance de la population par des centaines de caméras, l’intimidation par l’instauration de la peur orchestrée par les membres du Conseil de la commune. Sans compter la traque par le biais d’une application Iphone, tout est matière à réfléchir aussi sur notre réelle liberté.

Pour résumer, je ne dirais pas « totalement original » mais brillant clairement. Un roman comme cela faisait longtemps que je n’en avais pas lu, le dernier étant Dôme de Stephen King justement.

A découvrir absolument pour tous les adeptes du fantastique.

 

4ème de couverture :

Bienvenue à Black Spring, charmante petite ville de la Hudson Valley. Du moins en apparence : Black Spring est hantée par une sorcière, dont les yeux et la bouche sont cousus. Aveugle et réduite au silence, elle rôde dans les rues et entre chez les gens comme bon lui semble, restant parfois au chevet des enfants des nuits entières. Les habitants s’y sont tellement habitués qu’il leur arrive d’oublier sa présence. Ou la menace qu’elle représente. En effet, si la vérité échappe de ses murs, la ville tout entière disparaîtra.

Pour empêcher la malédiction de se propager, les anciens de Black Spring ont utilisé des techniques de pointe pour isoler les lieux. Frustrés par ce confinement permanent, les adolescents locaux décident de braver les règles strictes qu’on leur impose. Ils vont alors plonger leur ville dans un épouvantable cauchemar…

 

L’auteur :

Thomas Olde Heuvelt est né aux Pays-Bas en 1983. Salué par la critique, Hex est déjà un succès traduit dans quatorze pays, et la Warner développe actuellement une série télévisée basée sur le roman.

 

  Traducteur : Benoît DOMIS

  Date de parution : 20/09/2017

  ISBN : 9791028103569

  Prix : 20.00 €

  Nombre de pages : 408

  Editeur : Bragelonne