Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EVADEZ-MOI
5 octobre 2017

La Chance du Perdant de Christophe Guillaumot

41x0BxD3okL

 

Renato et Six, après leur dernière enquête, ont été mutés à la section des courses et jeux du SRPJ de Toulouse. Au volant de leur voiture banalisée pas banale, ils vont devoir résoudre une enquête sur des morts en série tous liés par une carte à jouer retrouvée en leur possession. Leur enquête va croise Miss May, jeune et talentueuse tagueuse, qui travaille au centre de tri des déchets où l’on a retrouvé le premier corps, compacté dans des bouteilles en plastique.

 

Mon avis :

Je ne vous fais pas un résumé approfondi tant il est jubilatoire de découvrir les aventures de Renato et de Six.

On rit, on pleure, ce roman est à l’image de leur première enquête « Abattez les grands arbres » paru chez Cairn.

Ces personnages, une fois que vous aurez fait leur connaissance, vous ne pourrez plus vous en passer.

Ce ne sont pas des super flics, ils ne sont pas parfaits. Ils ont leurs faiblesses, ils aiment, ils souffrent. Ils font des erreurs, des gaffes aussi.

Renato est un Kanak. Un peu brut de décoffrage mais sensible, gentil, loyal et dévoué. Il est l’un des personnages de polars les plus attachants que j’ai pu voir, enfin, lire. Ses méthodes ne sont pas toujours très réglementaires, surtout quand il joue de la gifle amicale, mais elles sont efficaces.

Six, le lieutenant Cussac, surnommé Six car il était le sixième élément de l’équipe de la crim avant d’être mis au placard avec Renato. Quand la fille qu’il aime est tuée dans l’exercice de ses fonctions, Six sombre très rapidement. Six est tout aussi attachant que Renato bien qu’étant totalement différent.

L’enquête est une nouvelle fois passionnante et nous apprend une foule de chose sur le milieu, notamment, des artistes de rue, ou taggueurs.

Le décor toulousain est parfaitement décrit et l’auteur semble connaître la ville comme sa poche.

Etant toulousaine, il est vrai que je connais chaque recoin décrit ici.

Quant au style, il est léger, parfois drôle, parfois sérieux et dramatique. Quel que soit le registre, Christophe Guillaumot le maîtrise à la perfection. On sent qu’il y a mis beaucoup de son expérience et de lui-même. Un auteur aussi attachant que ses personnages.

J’avais adoré le premier volet des enquêtes de Renato et Six mais celui-ci est encore meilleur et ne me fait ajouter qu’une seule chose : à quand le prochain ?

Petite précision : vous pouvez lire La Chance du Perdant sans avoir lu Abattez les Grands Arbres mais si vous pouvez lire les deux, lisez les dans l’ordre.

Pour conclure, c’est un polar qui mérite son appellation de coup de cœur et de pépite à ne surtout pas louper.

 

4ème de couverture :

Renato Donatelli, dit le Kanak, a quitté la Nouvelle Calédonie il y a des années pour le SRPJ de Toulouse. Un mètre quatre-vingt-dix-neuf, tout en muscles et gentillesse, ce gardien de la paix donne du «gros chameau» à ceux qu’il aime et des «gifles amicales» à ceux qui lui barrent le chemin. Il vient d’être mis au placard à la section des courses et jeux en compagnie du jeune lieutenant Cussac, mais tous deux prennent très à coeur leurs nouvelles missions. La mort d’un homme dans un compacteur à déchets inaugure une série de disparitions frappant des accros aux jeux d’argent. Tous les cadavres sont retrouvés porteurs d’une énigmatique dame de pique. Alors que le Kanak plonge dans l’univers des cercles clandestins et des paris truqués, il aimerait bien éclaircir une autre énigme : pourquoi sa vieille amie et compatriote, Diamant Noir, s’est-elle autrefois éloignée de son grand-père, le roi de l’île de Pins? Hélas, il est plus facile de se retrouver dans les méandres des tripots que dans ceux de l’âme humaine.

 

L’auteur :

Né à Annecy en 1970,  Christophe Guillaumot vit à Toulouse où il est actuellement capitaine au SRPJ, responsable de la section Courses et Jeux.  Il décroche le Prix du Quai des Orfèvres 2009 avec son premier polar, Chasses à l’homme (Fayard, 2008).

Depuis son arrivée dans le Sud-Ouest, il a rejoint l’équipe de sélection du Prix de l’Embouchure, attribué chaque année à un roman policier écrit par un auteur du Sud-Ouest de la France. La désignation du lauréat est faite par les policiers toulousains.

Conjuguant cet investissement avec sa vie de flic, il revient naturellement à l’écriture et publie en 2015 son second roman, Abattez les grands arbres, aux éditions Cairn. Dans ce roman apparait Renato Donatelli pour la première fois, inspiré d’un ami à lui, malheureusement disparu. La Chance du Perdant signe le retour de Renato, cette fois aux éditions Liana Levi.

 

Date de parution : 05-10-2017
14 x 21 cm - 360 pages

ISBN : 9782867469572

19 €

 

Pour avoir votre exemplaire dédicacé, la bonne adresse :

 

la chance du perdant - Christophe Guillaumot

Acheter la chance du perdant de Christophe Guillaumot. Toute l'actualité, les nouveautés littéraires en Policier / Thriller Grand Format, les conseils de la librairie Librairie de la Renaissance. Acheter des livres en ligne sur www.librairie-renaissance.fr

http://www.librairie-renaissance.fr



 

 

 

 

 

Commentaires
Newsletter
Archives