51q5XiV6W-L

 

Bill Wendal a une vie plutôt minable, il n’a ni femme ni enfant, un boulot pas très passionnant, il est gros, un visage plutôt ingrat. Toute sa vie, il a souffert du regard des autres, de leurs moqueries. Gamin, il a été le souffre douleur d’une bande de gamins. Mais il en a retrouvé un, par hasard, en regardant les infos. Il n’a plus qu’une seule obsession : se venger.

 

Mon avis :

Ce roman, roman noir assez violent, va vous entraîner dans les arcanes d’une vengeance.

Selon la personnalité de chacun, vous la trouverez légitime, injuste ou démesurée.

Légitime car l’auteur plonge au plus profond de l’âme et des sentiments de Bill. Bill adulte et Bill ado mais toujours un Bill en souffrance.

Injuste car des innocents jouent les dommages collatéraux.

Démesurée au vu du préjudice subi ? Cela sera à chacun de vous de juger.

Cette approche du personnage d’une façon que chacun se l’appropriera différemment est juste incroyable. L’auteur ne déclenche ni empathie, ni jugement envers Bill. Il se contente de vous le présenter.

Même chose avec les autres personnages. Ils sont parfois sympathiques, parfois immonde, vous empêchant de les aimer…ou de les détester.

Une histoire très très sombre qui montre combien les enfants peuvent être cruels entre eux. Comment des moqueries ou du harcèlement moral et physique sur un ado peuvent le détruire définitivement.

Plus que ça, c’est un portrait sans concession des magouilles politico-judiciaires.

Personnellement, là où j’ai eu le plus peur, c’est dans le dernier chapitre. L’auteur n’a pas besoin de citer de nom, tout le monde comprendra. Et ce qui est dit est tellement vrai…

Chris Loseus est un auteur autoédité, un « indé » comme on dit, que je suis maintenant depuis pas mal de temps, ses débuts en fait.

J’ai toujours su qu’il avait une plume particulièrement talentueuse, même si les débuts étaient plus en retenue. Là, il s’est révélé, comme le papillon sort de son cocon.

C’est déjà par ce roman un auteur abouti que je vous conseille de suivre.

Ce roman est une vraie pépite.

 

Extraits :

Il pleure en repensant à cette sensation d’impuissance. Il s’en veut de ne pas avoir pu faire quoi que ce soit pour les empêcher de lui faire du mal. Il a peur que ça recommence.

Parce que c’est effrayant, vraiment – d’être livré aux autres sans pouvoir faire quoi que ce soit.

 

C’était le hasard, ces petites choses qui orientent le futur et interviennent sur les éléments majeurs de ce monde.

 

4ème de couverture :

 

En poussant la porte du 4671 Delafield Avenue, Bill Wendal ne sait pas encore ce qu’il va faire. Il n’a que cette rage en lui. Les souvenirs enfouis de son enfance dans les Hamptons, soudain ressurgis devant la une du journal télévisé. L’adrénaline le porte, et les événements s’entremêlent jusqu’à faire bien plus que remuer le passé…

 

L’auteur :

Chris Loseus est un écrivain de romans et séries de langue française. Il est né le 26 août 1971 Passionné de ski, il a vécu de sa passion jusqu'en 2003. Il raccroche les skis à 31 ans et devient alors Sales Manager dans une company durant une dizaine d'années. Il multiplie les voyages sur l'international et découvre des cultures différentes et des émotions nouvelles. Il partage aujourd'hui sa vie entre l'écriture de ses romans, le ski, et des missions de consulting. Amoureux des grands espaces il vit dans les Alpes avec sa femme et ses enfants. Il est édité en 2013 avec son titre Nouvelle ère qui connaît immédiatement un vif succès, puis devient auteur indépendant.

 

ISBN 978-1545215364