3600prospect avenue

 

Je termine 2015 avec Chris Loseus qui m’a invitée au 3600 Prospect Avenue.

Et je dois dire que j’ai plutôt aimé…jusqu’au final qui m’a un peu déçue.

J’ai adoré le thème, le suspense est là, notre curiosité est aiguisée au fur et à mesure des chapitres.

Pour un premier roman, c’est déjà très bon mais ça aurait pu être approfondi, étoffé, creusé.

La fin n’a rien à voir, à mon avis, avec le reste de l’histoire. On change de registre et je trouve ça dommage.

Ceci dit, on passe un bon moment de lecture.

Voici le résumé :

Depuis le début de la crise, Amy et Nicholas, promoteurs immobiliers, ont quelques difficultés à faire prospérer leur entreprise. Les ventes se raréfient, pourtant Nicholas a la certitude qu’il est possible de profiter de cette crise pour faire de belles affaires.

Il convoite un terrain idéalement placé. Unique inconvénient : il n’est pas à vendre et appartient à une vieille dame, Me Boze, qui vit avec son chat dans une vieille maison mal entretenue. Pourtant, une alléchante proposition pourrait régler le problème ; à moins que pour eux, ça ne soit le début de l’enfer.